Tout va pouvoir être lancé. ” C’est très satisfaits du choix entériné que Françoise Tulkens et Andrea Rea, les deux coprésidents, ont annoncé ce mardi la nomination de Radouane Attiya comme premier directeur de l’Institut pour la promotion des formations sur l’islam.

Cet Institut, souhaité par le ministre de l’Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS), se présente comme un outil essentiel dans la construction progressive d’un islam de Belgique. Il aura pour missions (entre autres) d’identifier, de mettre en réseau et de soutenir les différentes formations à destination des imams, des professeurs de religion ou des conseillers islamiques. Il travaillera également à la création d’un cursus universitaire en sciences religieuses et sociales et en théologie musulmane, et il prévoit de lancer également une chaire interuniversitaire d’islamologie pratique pour analyser la pensée arabo-musulmane dans ses dimensions historiques et contemporaines.

Un directeur reconnu

Pour mener à bien ces travaux, c’est un choix qui semble légitime qui a été posé. L’islamologue liégeois Radouane Attiya, né en 1975, ancien imam et professeur de religion, diplômé en droit et principologie islamiques, titulaire d'un master en langues et littératures anciennes, orientation orientales, obtenu à l'UCL, formé en Belgique et en Orient, actuel doctorant à l’ULiège, il présente une carrure intellectuelle d’envergure et peut se targuer de bien connaître le terrain belge.

Radouane Attiya se présente donc comme capable de rassembler autour d’un même objectif les différentes sensibilités académiques, tout comme la diversité des communautés musulmanes de Belgique.