La Belgique est l'un des pays les plus égalitaires d'Europe mais n'arrive par contre qu'en milieu de classement en ce qui concerne la manière dont elle intègre les pauvres, les chômeurs et les enfants à la société, ressort-il d'une étude du groupe de réflexion allemand Bertelsmann Stiftung, que relaie mercredi De Standaard. Les pays scandinaves obtiennent les meilleurs résultats en ce qui concerne l'intégration des pauvres, des chômeurs, des enfants, des migrants et des personnes malades. Ils sont suivis des Pays-Bas, de la République tchèque, de l'Autriche et de l'Allemagne.

La Belgique figure elle en milieu de classement. Un résultat qu'elle doit à une faible lutte contre la pauvreté, une inégalité dans l'enseignement et à un marché du travail grippé. Le contexte socio-économique n'est aussi déterminant pour les performances scolaires que dans sept autres pays.

En outre, les résultats de notre pays relatifs au maintien des aînés au travail et au taux de chômage chez les jeunes ne sont pas reluisants. Plus d'un Belge sur cinq risque par ailleurs de tomber sous le seuil de pauvreté ou d'être victime d'exclusion sociale, soit la moitié en plus qu'en République tchèque par exemple.

La Belgique obtient en revanche des résultats excellents sur le plan des soins de santé. Seuls trois pays en Europe (Suède, Luxembourg et Pays-Bas) ont un système de soins de santé plus équitable.