La défense de Marc Dutroux a demandé lundi la réaudition du policier René Michaux par la cour d'assises. Ce dernier avait fait état dimanche, sur le plateau de «Controverse» (RTL-TVi), d'un pacte entre la hiérarchie de la gendarmerie et le monde politique pour lui faire porter toute la responsabilité de l'échec des enquêtes sur Marc Dutroux.

Le président de la cour d'assises se prononcera sur cette demande dans les prochains jours. M. Michaux avait précisé sur le plateau de RTL-TVi que ce pacte lui avait été rapporté de «source fiable » et qu'il avait promis de ne pas en faire état.

«Si on ne le réentend pas, je conclurai que les droits de la défense sont violés», a déclaré lundi Me Xavier Magnée, défenseur de Marc Dutroux. Pour l'avocat, cette réaudition s'impose car René Michaux, qui avait fait le serment de dire toute la vérité lors de son témoignage, se targue maintenant de ne pas parler.

Cette demande de réaudition est soutenue par les défenses de Michel Lelièvre, de Michel Nihoul, de la famille Marchal et de Laetitia Delhez. Pour le ministère public, ce n'est pas au procès de rendre compte de ce qui se passe dans les médias. M. Michaux a choisi de s'exprimer devant la presse plutôt que devant la cour d'assises, a fait remarquer l'avocat général Jean-Baptiste Andries. «Il faudrait me dire en quoi cela concerne les quatre accusés. Je ne vois pas le rapport», a conclu M. Andries.





   LIENS PUBLICITAIRES
   
   

"Ascenseurs - Nouvelles exigences de sécurité de l'A.R. du 09/03/2003"

Pour faire un peu de sport certaines personnes empruntent l’escalier plutôt que l’ascenseur. C’est bien ! Il n’empêche, nous passons chaque année, plusieurs heures dans les ascenseurs et trouvons normal que les 75.000 appareils du parc belge nous conduisent, en toute sécurité, aux étages voulus.


lalibre.be ne peut être tenue responsable du contenu de ces liens.