Après une première rencontre avec les ministres du gouvernement fédéral, le Roi Philippe a reçu ce lundi après-midi, au Palais de Bruxelles, les ministres et présidents d'assemblées des entités fédérées. 




 

Côté wallon, bruxellois, et germanophone, les équipes affichaient quasi complet, tandis qu'un tiers du gouvernement flamand était représent. Au final, si l'on compte le président du parlement flamand, Jan Peumans, la républicaine N-VA était la formation la mieux représentée de la majorité flamande, le ministre flamand des Finances Philippe Muyters étant aussi présent. Le ministre-président Kris Peeters (CD&V) et Freya Van den Bossche (sp.a) étaient les deux autres représentants du gouvernement flamand qui avaient fait le déplacement. Au gouvernement wallon, seule Éliane Tillieux (PS) n'était pas présente, tandis qu'à Bruxelles, c'est le secrétaire d'Etat à la Fonction publique Bruno De Lille (Groen) qui était aux abonnés absents. 


Comme lors de la rencontre avec les ministres et secrétaires d'Etat fédéraux, l'ambiance semblait très détendue, si l'on en croit certains protagonistes de la rencontre et ce que l'on a pu observer durant la partie de la rencontre durant laquelle la presse était admise dans le salon blanc du Palais royal.

Philippe reçoit les représentants de la Haute magistrature

Clôturant sa première journée de travail depuis son accession au trône, le roi Philippe a reçu les représentants de la Haute magistrature, au Salon blanc du Palais royal. Le roi a ainsi établi un premier contact avec le baron Marc Bossuyt, président de la chambre néerlandophone du Conseil d'Etat; Etienne Goethals, premier président de la Cour de Cassation; Jean-François Leclercq, procureur-général près la Cour de Cassation; Robert Andersen, premier président du Conseil d'Etat; Philippe Bouvier, auditeur-général au Conseil d'Etat; Philippe Roland, premier président de la Cour des Comptes; et Ignace Desomer, président de la Cour des Comptes.