Belgique La veuve du prince Alexandre a fait rénover cette demeure de 3 000 m² située à Marche-en-Famenne, dans un domaine de quelque 70 hectares.

La famille royale est particulièrement active sur le marché immobilier en ce moment. On apprenait fin septembre que le château du Stuyvenberg, l’ancienne résidence de la reine Fabiola, avait été loué par Michèle Sioen, l’ex-présidente de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) et patronne de Sioen Industries, et son époux Marnix Galle, président exécutif d’Immobel. A présent, c’est la princesse Léa qui cède l’un de ses biens.

La veuve du prince Alexandre (fils de Léopold III et Lilian Baels) a mis en vente le magnifique château qu’elle possède à Marche-en-Famenne (province de Luxembourg), dans la petite localité de Humain. Elle l’avait acquis en 2011. En février 2016, l’édition luxembourgeoise de "L’Avenir" écrivait que la Princesse avait entrepris une restauration complète de cette demeure qui avait été incendiée à la Noël 1944, à la toute fin de la Seconde Guerre mondiale.

Les lieux sont chargés d’histoire puisque le feu avait pris lors des combats qui avaient permis aux Américains de stopper le dernier grand assaut allemand (la contre-offensive von Rundstedt) dans la région de Marche-en-Famenne durant l’hiver 1944-1945.

Permis d’urbanisme en 2015

La princesse Léa avait obtenu son permis d’urbanisme en octobre 2015. Les travaux se sont achevés récemment et les lieux ont été mis en vente dans la foulée. C’est l’agence Eurimobel, basée à Gand, qui s’en occupe. Selon les détails donnés sur le site de l’agence, le château date de 1756. Sur une surface habitable de plus de 3 000 m², il compte notamment 17 chambres et un ascenseur. Les ailes latérales comprennent deux maisons indépendantes. Le tout dans un domaine de 70 hectares avec trois étangs, des prés et forêts.

Contacté par "La Libre", l’attaché de presse de la Princesse précise que cette dernière "ne souhaite faire aucun commentaire".