Un consensus est intervenu jeudi à la Chambre sur la répartition des présidences des Commissions, une procédure qui, formellement, permet de faire démarrer les activités parlementaires. Parmi les propositions de loi déposées, on trouve les textes flamands relatifs à la scission de BHV. L'ensemble des partis flamands exige que le débat sur la scission de l'arrondissement débute mercredi prochain.

La Commission de l'Intérieur, dont la présidence échoit au CD&V (probablement à Pieter De Crem), devrait se réunir mercredi prochain. Elle procédera à l'installation de son bureau et entamera l'examen de son ordre du jour, ont indiqué jeudi les représentants de tous les partis flamands.

Du côté francophone, on rétorquait qu'il n'était pas question de commencer la discussion sur BHV. "Cela n'aurait alors aucun sens d'encore négocier. Je pense que le CD&V aura la sagesse de ne pas adopter d'attitude provocatrice", a indiqué Daniel Bacquelaine (MR), à la sortie de la réunion de la conférence des présidents.