© BELGA

Belgique

La situation complètement bloquée à Zaventem

BELGA

Publié le - Mis à jour le

La concertation entre les syndicats et la direction des sociétés Aviapartner et Flightcare est dans l'impasse. Une première réunion chez Aviapartner n'a rien donné tandis que la direction de Flightcare évite de discuter, a indiqué Rik Vermeersch de la FGTB.

Le personnel des deux sociétés poursuit sa grève qui cause de nombreux problèmes pour les passagers de Brussels Airport. "Le personnel d'Aviapartner se plaint depuis des années de la surcharge de travail. La direction n'a donné aucune réponse alors la grève a éclaté. La première concertation n'a rien donné et la direction n'a fait aucune proposition", a souligné le syndicaliste.

La grève de Flightcare, qui a rejoint Aviapartner par solidarité, ne surprend pas le syndicaliste. "A côté de la surcharge de travail, les travailleurs sont confrontés à des conditions de travail abominables", explique-t-il.

Brussels Airlines mobilise des bénévoles

La compagnie aérienne belge Brussels Airlines fait, selon ses dires, "tout ce qui est possible" pour assurer son programme de vols malgré les actions de grève du personnel des sociétés de traitement de bagages au sol Flightcare et Aviapartner. Selon Brussels Airlines, aucun vol opéré par la compagnie n'a encore été annulé, et ce grâce à la mobilisation de dizaines de bénévoles de la société aérienne.

"L'information diffusée plus tôt par les médias selon laquelle aucun vol ne décollait n'est donc pas du tout correcte", selon Brussels Airlines. Les désagréments se limitent en ce moment à des retards de maximum une heure. Le traitement des bagages est également ralenti. "Le centre opérationnel de Brussels Airlines suit la situation pas à pas et du personnel supplémentaire a été mobilisé", a ajouté la compagnie.

Les ouvriers des sociétés de services au sol Aviapartner et Flightcare de l'aéroport de Bruxelles (Brussels Airport) sont en grève pour dénoncer la pression de travail trop élevée. L'action spontanée des travailleurs d'Aviapartner a démarré dimanche soir à 19h00. Le personnel de Flightcare a suivi leur exemple lundi matin.

Jetair déploie du personnel supplémentaire

Les tour-opérators Jetair, Sunjets et VIP Selection, qui appartiennent tous les trois au même groupe, ont déployé du personnel supplémentaire, lundi, afin de traiter les bagages à l'aéroport de Zaventem. Ils ont réagi de cette manière à la grève des sociétés de traitement des bagages à Brussels Airport. "Le traitement des bagages est difficile alors nous avons déployé du personnel supplémentaire pour le chargement et déchargement des bagages", a expliqué Hans Vanhaelemeesch, porte-parole du groupe. L'enregistrement se déroule normalement. "Il y aura des retards pour les vols qui devaient partir en matinée".

Les vols du matin n'ont pas connu des perturbations liées à la grève de Flightcare. "La plupart des 15 vols sont partis normalement", a souligné le porte-parole. Les vols de Jetair, Sunjets et VIP Selection ne seront pas déroutés vers un autre aéroport pour éviter les perturbations. Thomas Cook Belgium a pour sa part dévié ses vols jusque 22H00 vers l'aéroport de Liège. Des bus gratuits transportent ensuite les passagers de Liège à Zaventem.

Les vols de Sunworld, Mediterra et Intercomfort sont aussi déviés vers Liège.

La grève est imitée par d'autres services

La grève des sociétés de traitement des bagages à l'aéroport de Zaventem (Brussels Airport) est imitée par d'autres services de l'aéroport. Une partie du personnel qui travaille sur les pistes a suivi le mouvement, selon Geert Sciot de Brussels Airlines. "Une partie des travailleurs du pull-back, le service de véhicules qui gare les avions, mènent une action", a précisé M. Sciot. "Tous nos vols vers l'Afrique ont eu lieu et les passagers ont récupéré leurs bagages. L'Afrique était notre priorité ainsi que les vols comptant le plus de passagers. Tout le monde peut partir mais il faut tenir compte de retards d'une à deux heures et du fait qu'on ne peut pas récupérer/charger immédiatement les bagages. Nous sommes plus souples pour les bagages à main dont nous avons fait passer le poids limite de 6 à 10kg. Ainsi, les passagers peuvent emporter leurs affaires", a-t-il précisé.

syndicats et direction de Flightcare en réunion

Les syndicats ouvriers et la direction de la société de traitement de bagages Flightcare ont débuté lundi vers 14h15 une réunion de concertation pour discuter d'une proposition portant sur la trop haute pression du travail au sein de l'entreprise, a annoncé l'Union belge des ouvriers du transport (UBOT), section Transport routier et Logistique.

La direction de l'autre société de traitement de bagages à l'aéroport de Zaventem, Aviapartner, a déjà avancé une proposition lundi matin pour résoudre le conflit social. Selon Frank Moreels, secrétaire fédéral à l'UBOT, celle-ci prévoit notamment de faire appel à une "équipe mobile". "Il s'agit d'une équipe supplémentaire qui doit entrer en scène en cas de difficultés", explique M. Moreels. Elle interviendra par exemple si une charge de travail est trop importante en différents endroits ou si une équipe est dépassée. "Il s'agit d'une sorte de brigade volante", selon le syndicaliste qui a accueilli positivement cette proposition. Les syndicats présenteront la proposition au personnel vers 15h30.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci