Rien n'a changé. Il n'y a toujours pas de solution. Il faut attendre cet après-midi ce qui se passera en séance plénière de la Chambre. Tels étaient les commentaires, jeudi matin, des vice-premières ministres PS et cdH, Laurette Onkelinx et Joëlle Milquet, après la réunion du Comité ministériel restreint.

Mmes Milquet et Onkelinx ont rappelé que la mise à l'agenda de la Chambre de la proposition de loi scindant l'arrondissement de BHV était contraire aux engagements. "Il reste quelques heures", a encore lancé Joëlle Milquet tandis que Laurette Onkelinx disait avec fermeté : "il n'y aura pas de vote sur la proposition cet après-midi". "J'espère qu'on va se ressaisir et qu'on pourra trouver une solution pour faire avancer les dossiers sans coup de force", a encore dit Mme Onkelinx.

Les vice-premiers ministres libéraux Didier Reynders et Patrick Dewael ont quitté le "16" ensemble. Ils ont insisté sur la volonté du gouvernement de voir avancer les dossiers socio-économiques. "Le premier ministre demandera à la Chambre cet après-midi de mettre à l'agenda le projet de loi-programme et celui portant dispositions diverses. Ces textes contiennent des mesures qui intéressent les gens en matière de pensions ou d'impôts et des mesures en faveur des entreprises", a dit M. Reynders. Et d'ajouter qu'il n'y a évidemment pas de solution pour BHV. Patrick Dewael a répété qu'il plaidait pour une solution négociée pour BHV non seulement parce qu'une telle solution est la meilleure mais aussi parce que tout autre solution mettra en danger les négociations communautaires à venir. Il a encore ajouté que par ailleurs l'Open Vld soutiendra une demande de mise à l'ordre du jour de BHV s'il n'y a pas d'autres propositions sur ce sujet.

Chacun renvoyait à la séance plénière de cet après-midi. "Il y a plusieurs hypothèses pour le déroulement de la séance et il y a aussi plusieurs hypothèses de réponses que le premier ministre donnera aux questions qui devraient lui être posées", remarquait Mme Milquet.

Chacun renvoyait également aux réunions de groupe qui se tiennent traditionnellement le jeudi matin à la Chambre. Cette semaine, la réunion des groupes a toutefois une importance toute particulière. Il faudra surtout voir l'attitude qu'adoptera le groupe CD&V/N-VA.