Personne ne peut rester indifférent face à l'appel des jeunes marcheurs pour le climat, a déclaré le cardinal Jozef De Kesel lundi à la KU Leuven, lors de son homélie suivant la remise de doctorats honorifiques. "Ces dernières semaines, nous avons vu combien de jeunes se font entendre et préviennent qu'on ne peut pas traiter la nature et la création en toute impunité."

Le cardinal a lancé un appel aux chercheurs et a souligné la responsabilité des politiques. "Personne ne peut dire qu'il n'a rien à voir avec cela. C'est également le cas de notre université. La science n'est pas sans valeurs. Elle perd son sens et sa légitimité si elle ne sert pas l'humanité et la société."

Durant son homélie, le cardinal a également évoqué les violences lors des manifestations des "gilets jaunes". "D'autres formes de violences" se cachent derrière ces débordements, a-t-il ajouté.