Elle ajoute qu'elle dénonce l'excès de polémique outrancier et les amalgames faits autour de la jeune élue Mahinur Özdemir et appelle au calme et à une approche sereine et respectueuse à la veille de la rentrée parlementaire. Le Comité de Vigilance Citoyen a annoncé lundi qu'il avait déposé plainte auprès du Centre de l'égalité des chances et de la lutte contre le racisme (CECLR) contre la députée bruxelloise cdH Mahinur Özdemir pour des propos négationnistes au sujet du génocide arménien qu'elle aurait tenus dans un média turc en novembre 2007.

Le Comité a aussi déposé une plainte à l'encontre de la présidente du cdH. A ce propos, Mme Milquet se dit outrée et ajoute qu'elle se réserve la possibilité d'introduire une plainte pour diffamation à l'encontre des représentants dudit comité.

Le communiqué rappelle que Joëlle Milquet a déposé au Sénat le 8 octobre 1997 une proposition de résolution relative à la reconnaissance du génocide des arméniens de Turquie en 1915 et qu'elle s'est rendue personnellement à la cérémonie d'inauguration du monument dédié au génocide arménien.

Mme Milquet trouve "inacceptable d'être associée à toute forme de négationnisme quel qu'il soit". Le cdH a aussi réaffirmé sa position lors des débats parlementaires du 30 juin 2005 au cours desquels Clotilde Nyssens, alors sénatrice, a très clairement rappelé "haut et fort que pour le cdH, il est évident que le génocide est une réalité historique".

Par ailleurs, Joëlle Milquet dénonce l'excès de polémique outrancier et les amalgames faits autour de la jeune élue Mahinur Özdemir et appelle au calme et à une approche sereine et respectueuse à la veille de la rentrée parlementaire. "Trop is te veel ! ", conclut le communiqué.