Le financement de la Belgique ne fonctionne pas, selon Stan Maes, l'économiste en chef du Premier ministre. Dans un rapport qu'il présente ce samedi à la journée d'étude du VLD et dont De Tijd a pu prendre connaissance il souligne que le gouvernement fédéral doit payer de plus en plus pour le vieillissement tandis qu'il transfère toujours davantage de moyens aux régions.

Le rapport souligne que le fédéral (en l'occurrence la sécurité sociale) doit payer quasi totalement les coûts croissants liés au vieillissement alors que les moyens du fédéral ne suivent pas. Les régions quant à elles doivent à peine supporter les coûts supplémentaires liés au vieillissement.

Les comptes du fédéral risquent dès lors de virer au rouge pendant que Flandre, Wallonie et Bruxelles engrangent les surplus. Il faut dès lors revoir le financement de la Belgique. Dans cette optique, M. Maes avance trois options. La première consiste à mieux faire coïncider les dépenses et les rentrées. Si la Flandre décide par exemple d'augmenter les salaires des fonctionnaires flamands, elle devra en assumer les coûts, comme les coûts liés au paiement des pensions. Ensuite, la loi de financement pourrait être modifiée. Enfin, la dette publique pourrait être répartie.