Le français, seconde langue préférée

V.d.W. Publié le - Mis à jour le

Belgique

Le cinquième volet de notre vaste enquête consacrée aux sentiments profonds des Flamands concerne l'usage et la connaissance de la langue française.

Autant dire qu'ici aussi, les résultats sont particulièrement intéressants à analyser.

La connaissance du français recule...

En guise de mise en bouche à cette partie, nous avons posé une question générale concernant l'appellation de la Côte belge. Avec cette question : "Préférez-vous l'appellation "Vlaams kust" ou "Belgische kust ?".

Les avis des personnes interrogées sont tranchés : 59,43 pc des Flamands préfèrent l'appellation "Côte belge" tandis que 21,82 pc se disent plutôt partisans de la "Vlaamse Kust" (18,76 pc répondent ne pas savoir ce qu'elles préfèrent).

La deuxième question est liée à la première : "Pensez-vous que l'usage du français doit rester courant sur la Côte belge ?" A cette interrogation, les Flamands interrogés répondent aussi par un "oui" massif puisque pas moins de 75,91 pc souhaitent que la deuxième langue nationale ne disparaisse pas des plages de Knokke à La Panne. Or, l'impression générale des estivants francophones, voire peut-être des Français, est souvent que leur langue n'a plus vraiment droit de cité et ce, quel que soit l'établissement, de la simple épicerie du coin de la rue à l'hôtel cinq étoiles en passant par la brasserie, le vendeur de glaces, de gaufres, de cerfs-volants ou le loueur de "cuistax".

... et les Flamands le regrettent

La deuxième langue préférée des Flamands est et reste le français. Là encore, à l'heure où l'on a l'impression que les jeunes flamands "s'anglicisent", le résultat interpelle. A la question "Préférerez-vous le français ou l'anglais comme seconde langue ?", 68,90 pc des Flamands répondent le français et 23 pc se prononcent en faveur de l'anglais comme seconde langue. On remarquera, ici, que la proportion des personnes qui "ne savent pas" est relativement réduite : 8,09 pc.

Si les Flamands préfèrent donc le français comme seconde langue, ils constatent, avec regret, que la connaissance du français recule en Flandre : tel est en tout cas l'avis de 67,32 pc des personnes interrogées. 21,42 pc émettent un avis contraire et 11,25 pc ne se prononcent pas.

On notera, enfin, que ceux qui constatent ce recul de la connaissance du français le regrettent amèrement : 67,32 pc des Flamands se disent amers face à cette méconnaissance croissante du français et 21,42 pc se prononcent différemment.

On comprend mieux pourquoi, il y a deux jours (LLB du 13 mars), les Flamands se prononçaient massivement pour des expériences d'immersion linguistique dans les écoles, une disposition qui n'est toujours pas effective en Flandre.

V.d.W.

A lire également

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Deux universités belges dans le top 100 des meilleures du monde

    Harvard, en tête pour la 17e année consécutive, et les universités américaines continuent de dominer le classement de Shanghai publié jeudi, avec huit places dans le top 10. L'Université de Gand (UGent), première institution universitaire belge, ...

  2. 2
    Analyse
    Qui sera le prochain Premier ministre? Un favori se dégage parmi les possibilités

    L’accession au 16 rue de la Loi fait-elle toujours figure de Saint Graal ? Le pays n’est pas démuni en grands formats politiques : Paul Magnette (PS), Elio Di Rupo (PS), Charles Michel (MR), Didier Reynders (MR), Bart De Wever (N-VA), Kris Peeters (CD&V) ou encore Jan Jambon (N-VA). La probabilité est pourtant forte qu’aucun n’accède au poste de Premier ministre. Charles Michel a été propulsé à la présidence du Conseil européen. Jan Jambon s’est vu offrir la ministre-présidence flamande sur un plateau. Bart De Wever lui-même ne semble guère désireux d’enfiler ce costume. Qui, alors ? (...)

  3. 3
    Formation flamande: l'interdiction des chaudières au mazout ou au gaz naturel remise sur la table

    La N-VA veut améliorer la qualité de l'air grâce à une "suppression par phases des systèmes de chauffage polluants". Les chaudières au mazout ne devraient plus être installées dans les maisons neuves, peut-on lire dans la note de base pour la ...

  4. 4
    Ce qu’il se passerait si on revotait

    Un scénario crédible pour les spécialistes, qui favoriserait le Vlaams Belang.

  5. 5
    Formation fédérale: Vande Lanotte rejette l'une des pistes évoquées

    Les deux informateurs royaux, le libéral francophone Didier Reynders et le socialiste flamand Johan Vande Lanotte, feront samedi après-midi une nouvelle fois rapport au roi Philippe sur les discussions en cours en vue de former un nouveau ...

cover-ci

Cover-PM

Facebook