Certains diront que la Belgique fera une nouvelle fois l'objet de moqueries après ce petit écart d'Albert II, d'autres, plus nombreux, se contentent de saluer la bonhomie et l'humour de celui qui fut pendant vingt ans notre souverain. Pourtant très sobre à son habitude, Albert II nous a rappelé au détour d'une petite phrase tout son humour et sa simplicité. 

Il a en effet tenu à saluer son épouse lors de son abdication. C'est ainsi que Paola s'est vu adresser un "gros kiss" (dans le texte) plutôt inattendu. Une improvisation qui fait sourire les réseaux sociaux...