Le nombre de ministres du culte légalement reconnus diminue chaque année, à l'exception des musulmans, ressort-il d'un récent rapport de la Cour des Comptes relayé mercredi par De Standaard. La diminution a été de 2% entre 2009 et 2010.

Les prêtres catholiques et pasteurs protestants ont enregistré les baisses les plus importantes, respectivement de 3,3 et 5%. Cela représente 100 prêtres catholiques en moins, écrit De Standaard. Le nombre d'imams a en revanche progressé de 4 à 20 en un an.

Les prêtres catholiques disposent des meilleurs revenus car ce sont ceux qui cumulent le plus, selon la Cour.