Le magnat de la bière Freddy Heineken a failli, pour la deuxième fois, être victime d'un enlèvement, en 1988, orchestré par la bande de Patrick Haemers, écrit mercredi le quotidien néerlandais Zeeuwse Courant (PZC) sur base d'affirmations contenues dans un livre de Sjerp Jaarsma paraissant jeudi intitulé "Kidnapping & Losgeld". Heineken aurait fait l'objet d'une filature, fin 1988, par la bande Haemers qui envisageait de l'enlever.

Le kidnapping n'a finalement pas eu lieu, la bande s'étant trouvé une nouvelle cible, l'ancien Premier ministre belge Paul Vanden Boeynants, qui lui fut effectivement enlevé en 1989.

Jaarsma assure que le plan envisageant de kidnapper Heineken était "très sérieux". Selon PZC, l'auteur du livre se base, pour étayer ses propos, sur d'anciens rapports de tribunaux ainsi que sur des conversations avec la femme d'un ancien membre -aujourd'hui décédé- de la bande Haemers.

Freddy Heineken avait déjà été victime d'un kidnapping en 1983.