La neige tombée durant la nuit et en matinée sur la capitale a bien entrainé quelques perturbations dans la circulation des véhicules de la Stib, à Bruxelles, mais sans provoquer de chaos. A 11h30, toutes les lignes de bus circulaient d'ailleurs normalement, indique-t-on à la société bruxelloise de transport en commun. Plus tôt dans la matinée, certaines lignes de bus avaient dû être déviées localement à cause des conditions météorologiques, ou avaient dû limiter leurs trajets (terminus avancé à un autre arrêt). Mais toutes les lignes étaient actives.

Un incident sans conséquence a vu un bus 88 rester bloqué une vingtaine de minutes, vers 9h30, non loin de Houba-Brugmann, ce qui a aussi empêché des trams de passer, mais le bus a relativement rapidement pu être replacé sur le droit chemin. La situation est constamment évaluée en temps réel, insiste-t-on à la Stib, et les adaptations (déviations, etc.) sont décidées au cas par cas et systématiquement renseignées via le fil Twitter de la société.

"Quand de la neige est annoncée, le dispatching et la gestion du réseau s'informent du côté de l'IRM (l'Institut royal météorologique, NDLR), et des responsables se rendent très tôt sur le terrain pour évaluer les routes", indique Cindy Arents, porte-parole de la Stib. "Pour éviter une voirie trop en pente, ou trop glissante parce que du sel n'y a pas encore été répandu, on peut alors décider au cas par cas d'éventuellement dévier les bus localement, mais la situation évolue constamment", ajoute-t-elle.

Côté wallon, la circulation des bus a été fortement perturbée dans le Hainaut, signalent les Tec. Des déviations de dizaines de lignes sont mises en place dans le cadre du "plan intempéries", pour cause de neige et verglas qui rendent les routes glissantes. Elles peuvent être consultées sur le site internet de la société.