Une "indignée" d'origine grecque a été frappée au visage par un homme en civil après son interpellation par la police belge en marge d'une manifestation devant le siège de la banque Dexia à Bruxelles, ont dénoncé vendredi dans un communiqué les "indignés" rassemblés dans la capitale belge. Une vidéo diffusée montre la jeune femme, le visage tuméfié, raconter comment ce qu'elle décrit comme un policier en civil l'a frappée au visage mercredi lors d'une manifestation devant le siège de la banque franco-belge Dexia.

Sur les images, vraisemblablement filmées à l'aide d'un téléphone portable, la jeune fille est assise à terre, les mains attachées dans le dos, et reçoit un violent coup de pied au visage d'un individu non identifié, vêtu d'un jean. "Il m'a frappée au visage alors que j'avais les mains attachées dans le dos et que j'étais assise à terre", raconte la jeune femme, prénommée Niki. "Je n'ai rien fait et lui m'a frappé violemment".

Dans un communiqué, les indignés, raconte que la jeune fille a également reçu un coup de poing au visage de la part d'un policier en civil. C'est ce même policier qui lui a donné un coup de pied au visage après son interpellation. Interrogé par l'AFP, le Parquet de Bruxelles a dit tout ignorer de cette affaire.

Les indignés ont prévu de manifester samedi dans plusieurs villes, de Madrid à New York et aussi à Bruxelles, pour protester contre la précarité liée, selon eux, à la crise et au pouvoir de la finance.