Belgique

Des Belges fortunés réussissent depuis des années à dissimuler de l'argent au fisc et à la justice avec l'aide du réseau d'un prince belge: Henri de Croÿ. C'est ce que révèle une enquête publiée dans De Tijd et L'Echo, samedi. Les journalistes ont suivi la trace de ces grandes fortunes en épluchant plus de 3.100 e-mails et autres documents fuités.

Il y a trois semaines, Paris-Match révelait déjà cette affaire.

Une quarantaine de clients ont pu être identifiés par les quotidiens. Ils ont confié à Henri de Croÿ des sommes allant jusqu'à 13 millions d'euros. Ce dernier leur a permis de dissimuler leur argent sur des comptes secrets aux Emirats arabes unis, aux Bahamas ou à Porto Rico aux noms de sociétés écrans et à l'aide d'un réseau international d'hommes de paille.

Le prince leur a également permis de profiter de leur argent sur le sol belge, notamment en faisant appel à des coursiers. Certains clients ont en outre bénéficié de cartes de crédit anonymes intraçables.

Henri de Croÿ a déjà fait l'objet de poursuites en Belgique, avant que la cour d'appel de Liège ne prononce en 2015 la relaxe complète de l'intéressé, tirant un trait sur un dossier à 32 millions d'euros.

C'est aujourd'hui la justice française qui s'intéresse à lui, le soupçonnant d'avoir aidé des fortunes françaises à dissimuler leurs millions.

L'avocat suisse du prince Henri de Croÿ affirme que son client n'a rien commis d'illégal. Il s'agissait d'opérations d'optimisation fiscale légales, selon lui.