Belgique

Pas de comparaison. Si l’on a souvent tendance à vouloir comparer Carême et Ramadan, il est à tort de penser que le Ramadan est le Carême musulman ou que le Carême est le Ramadan chrétien. Ces deux réalités, bien différentes, ne peuvent pour l’essentiel pas être comparées.

Le Ramadan est le mois sacré de la révélation du Coran par l’ange Gabriel et est consacré au jeûne d’abord destiné à disposer les croyants à recevoir la totalité du Coran récité chaque soir jusqu’à la Nuit du Destin tandis que le Carême chrétien est, comme le soulignait avant sa mort Mgr Pierre Claverie, évêque d’Oran, "une préparation à recevoir la vie nouvelle que Dieu donne aux croyants par la mort et la résurrection de Jésus. Il ne s’agit donc pas d’abord d’obéir à une loi, mais de se disposer à recevoir la loi intérieure de l’Esprit Saint".

Le mot "Carême" du latin "quadragesima" signifie "quarantaine" et désigne, dans la tradition chrétienne, les 40 jours de préparation à la fête de Pâques. Si le Carême chrétien est jeûne et privations, aumône et prière, il est un temps de marche vers un objectif précis : la montée vers Pâques, la fête de la Résurrection. Il y a dans ce mouvement une démarche personnelle de conversion individuelle, éventuellement en rapport à une petite communauté. Mais le Ramadan, s’il est aussi une démarche personnelle, revêt une dimension sociale beaucoup plus appuyée au point que la plupart des musulmans, même non pratiquants, se sentent incités à y prendre part. St. Bo.