Le roi Philippe, entouré de représentants du gouvernement, a assisté vendredi matin, à la colonne du Congrès à Bruxelles, à la commémoration solennelle des victimes des deux Guerres mondiales et des opérations à l'étranger, organisée en ce 11 novembre, date du 98ème anniversaire de l'armistice qui a mis fin au premier conflit mondial.

La Brabançonne a cadencé l'arrivée du roi Philippe, acclamé par les "Vive le Roi" et les applaudissements du public composé de quelque centaines de personnes. Les 21 coups de canon tirés par l'artillerie de l'armée depuis le parc de Bruxelles ont résonné au loin.

Le souverain, en grand uniforme de la composante Terre, a déposé une gerbe de fleurs sur la tombe du soldat inconnu. Il a entre autres été suivi par le président de la Chambre Siegried Bracke (N-VA), son homologue du Sénat Christine Defraigne (MR), le vice-Premier ministre Jan Jambon (N-VA), le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA), l'ancien ministre de la Défense André Flahaut, le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur Pieter De Crem (CD&V), ainsi que de Paul Magnette ministre-président de la Wallonie.

L'Association pour la Mémoire de la Shoah (AMS) a cette année, à sa demande, été la première organisation juive à participer à cette cérémonie officielle, à côté des associations d'anciens combattants, des cadets et des militaires de l'armée de terre, de l'air et de la marine. Elle a déposé une gerbe de fleurs et a exposé au coin de la place, au sein du public, les 23 pavés de mémoire, dont la pose devant les habitations des déportés juifs est jusqu'à présent refusée par le bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever (NV-A).


Le 98e anniversaire de l'Armistice de la Première Guerre mondiale célébré à Ypres

Le 98e anniversaire de l'Armistice de la Première Guerre mondiale a été célébré vendredi à Ypres (Flandre occidentale), lors d'une cérémonie solennelle. Le président du parlement flamand, Jan Peumans, le gouverneur de Flandre occidentale, Carl Decaluwé, et le bourgmestre Jan Durnez notamment ont rendu hommage aux victimes du premier conflit mondial. La journée de commémoration a débuté avec une cérémonie au cimetière français St-Charles de Potyze, suivie d'une célébration eucharistique dans la cathédrale Saint-Martin. Ensuite, lorsqu'ont défilé des délégations et divisions du monde entier, la "Poppy Parade" s'est rendue jusqu'au mémorial de la porte de Menin.

Le président de l'association de souvenir de la Première Guerre mondiale, "Last Post", a souligné l'importance de ne pas oublier. "Beaucoup de parallèles peuvent être faits entre 1914, 1939 et aujourd'hui. Des leçons doivent être tirées."

Le bourgmestre Jan Durnez a aussi fait référence à d'autres conflits. "Le conflit n'est plus à Ypres mais à Mossoul, Alep et Palmyre. Il reste encore un énorme chemin avant de pouvoir parler d'un monde meilleur. Il est de notre devoir de (ne pas oublier)."