Le "vitrioleur" face à la cour

BelgiqueVidéo

BELGA

Publié le - Mis à jour le

Le "vitrioleur" face à la cour
© D.R.

La presse et le public était présents en nombre, lundi matin, dès l'ouverture du procès avec la lecture, par l'avocat général, de l'acte d'accusation. Richard Remes est accusé de tentative d'assassinat à l'acide sulfurique sur son ex-maîtresse en 2009. Richard Remes avait jeté de l'acide sulfurique au visage de son ex-maîtresse, Patricia Lefranc, le 1er décembre 2009, à Molenbeek-Saint-Jean.

Les faits s'étaient déroulés dans l'après-midi, dans l'immeuble où résidaient la victime comme l'accusé, avenue du Sippelberg. Richard Remes avait usé d'un subterfuge pour faire descendre Patricia Lefranc dans le hall de l'immeuble.

Lorsqu'elle était descendue de l'ascenseur, son ancien amant l'attendait et lui avait aspergé le visage et tout le haut du corps d'acide sulfurique, anciennement appelé vitriol.

Patricia Lefranc avait pu être secourue par les employés d'une société voisine de son immeuble. Après avoir souffert le martyre durant de longues minutes, la victime avait été hospitalisée au service des grands brûlés de l'Hôpital militaire Reine Astrid de Neder-Over-Heembeek. Elle y avait été plongée dans le coma durant 3 mois avant de se réveiller avec de graves séquelles.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous