Le "shutdown" américain, soit le chômage technique imposé aux agences et administrations fédérales des Etats-Unis faute d'accord sur le budget, a mis au jour, dès mardi, des conséquences inattendues en Belgique. Trois cimetières américains ont ainsi été fermés jusqu'à nouvel ordre, selon une annonce de la ville de Waregem. La American Battle Monuments Commission (ABMC), qui gère les cimetières et mémoriaux militaires dédiés aux soldats américains de par le monde, a été forcée de fermer temporairement tous les sites dont elle a la charge, dans l'attente d'une solution. Cela concerne entre autres le Flanders Field, site installé à Waregem et sous lequel reposent 368 soldats ayant défendu la Belgique durant la Première Guerre mondiale.

L'ABMC gère également deux autres sites en Belgique: le cimetière et mémorial Henri-Chapelle (Welkenraedt, Liège), construit en hommage à 7.992 soldats morts au combat durant la Seconde Guerre mondiale, et le monument des Ardennes, à Neupré (Liège).

L'ambassade américaine à Bruxelles pour l'instant épargnée

Les services de l'ambassade américaine à Bruxelles "sont assurés normalement" malgré le chômage technique imposé aux agences et administrations fédérales des Etats-Unis faute d'accord sur le budget, confirme mercredi son porte-parole, Tobias Van Assche. La délivrance de documents tels que passeports, visas ou ESTA n'est pas perturbée. "Pour l'instant, tout fonctionne normalement, mais cela pourrait évoluer". Difficile cependant de prévoir cette évolution. "Les services de l'ambassade sont assurés tant que le budget le permet", précise Tobias Van Assche. "Cela peut signifier plusieurs semaines, plusieurs mois ou plus. Personne n'est en mesure de le dire."

A la suite du "shutdown" américain, l'American Battle Monuments Commission (ABMC), qui gère les cimetières et mémoriaux militaires dédiés aux soldats américains de par le monde, a été contrainte de fermer temporairement tous les sites dont elle a la charge, parmi lesquels trois cimetières américains en Belgique (le Flanders Field, le cimetière et mémorial Henri-Chapelle et le monument des Ardennes).

L'Etat fédéral américain a été mis au chômage technique mardi matin pour la première fois depuis 17 ans, faute d'un accord sur le budget au Congrès.