Chafiq Oussar, imam de la mosquée Assahaba (Verviers), la plus importante de Wallonie, déclarait à l'Agence Belga, quelques minutes avant l'opération anti-terroriste à Verviers, à propos des filières jihadistes verviétoises et de la radicalisation à Verviers, que "les jeunes qui partent en Syrie représentent une infime minorité des Musulmans de Verviers. Ils ne fréquentent pas la mosquée". L'imam reconnait la force des réseaux sociaux pour enrôler les jeunes "et il est très difficile de lutter contre ce genre de choses mais nous y travaillons via les prêches du vendredi, les discours et autres conférences que nous organisons. Nos moyens sont cependant limités".

Les responsables de la mosquée Assahaba recevaient jeudi en fin d'après-midi Mgr Delville en immersion dans le doyenné de Verviers et ce dans le cadre des visites pastorales dans le diocèse de Liège. Cette rencontre s'inscrivait dans la ligne de conduite de l'évêque qui vise l'ouverture et le dialogue inter-religieux.