accord PS-MR à Namur

Le PS et le MR ont signé un accord de majorité à Namur et ont ainsi reconduit la coalition qui gère la capitale wallonne depuis 2000, a-t-on appris dimanche. Le même accord a été conclu pour la province.


Ville de Bxl: PS renforcé, Thielemans prêt à reprendre les mêmes

En décrochant 17 sièges (+8) et 31,3 pc des voix, le PS est devenu dimanche la première force politique de la Ville de Bruxelles où le cdH emmené par Joëlle Milquet à plus que doublé son score de 2000 (21,4 pc), et presque triplé son nombre de sièges (11 en 2006, 4 en 2000).

Les grands perdants sont le Renouveau bruxellois, formation essentiellement issue du MR (18,2 pc, 10 sièges) et Ecolo (9,7 pc, -7,4; 4 sièges, -5). Le spa-Spirit a décroché 2 sièges, le VLD-Vivant un.

Au cours de la soirée électorale, et indépendamment des manoeuvres en cours au niveau des états-majors, le bourgmestre Freddy Thielemans s'est félicité du résultat obtenu par sa formation et a rappelé qu'il avait plaidé durant la campagne pour une reconduction de la majorité sortante (PS-Ecolo-cdh).


Anvers: réactions à la victoire du sp.a/Spirit

A Anvers, où le cartel sp.a/Spirit a ravi la première place au Vlaams Belang, selon des résultats presque complets, la tête de liste VLD Ludo Van Campenhout estime que son parti a été victime de la polarisation entre les figures de proue des deux parti, le bourgmestre Patrick Janssens (sp.a) et le Vlaams Belang Filip Dewinter.

Le président du VLD, Bart Somers, est du même avis. Il estime que son parti a dû faire un pas de côté dans l'intérêt commun. Le VLD félicite toutefois Patrick Janssens pour sa victoire.

Détrôné de sa première place, le Vlaams Belang refuse de parler de défaite et tape sur le dos des étrangers. "Nous restons stables malgré le vote des étrangers et les nouvelles arrivées d'étrangers", a affirmé Johan Vanhecke, le président du parti. Il a souligné que Filip Dewinter restait le numéro 1 du VB à Anvers et la figure de proue du parti.

Le parlementaire Gerolf Annemans estime lui aussi que la stagnation du Vlaams Belang est due à l'instauration du vote des étrangers aux élections communales.


Raymond Langendries reste le bourgmestre de Tubize

La liste RC du bourgmestre Raymond Langendries et celle emmenée par son premier échevin Alain Rosenoer (DS) ont officiellement reconduit leur alliance dimanche soir. Sur base des résultats dont ils disposaient - les chiffres n'étaient pas encore officiels -, ils obtiennent en effet ensemble 14 sièges sur 27, battant ainsi les quatre partis (Ecolo, MLR, SPT et Tubize) qui avaient annoncé la conclusion d'un préaccord visant à renverser le bourgmestre Langendries.

La campagne avait été extrêmement agitée à Tubize, avec un éclatement du MR en deux tendances, dont une avait choisi de faire liste commune avec le bourgmestre, et un éclatement du clan socialiste entre le DS d'Alain Rosenoer, la liste Tubize de l'échevin Bruno Soudan, le SPT qui avait fait dissidence en 2000 déjà et la nouvelle liste DPS de Samuel D'Orazio.

"Nous reconduisons l'alliance: ma liste RC a obtenu 12 sièges et la liste DS en a obtenu 2, nous avons donc 14 sièges sur 27. Les citoyens de Tubize ont choisi démocratiquement la continuité, malgré la campagne dénigrante que nous venons de vivre", a souligné Raymond Langendries. Ayant décroché le plus de voix sur sa liste, il devrait donc rempiler au maïorat.

D'après les chiffres obtenus par les observateurs des partis à la sortie des urnes tubiziennes, Ecolo n'obtiendrait qu'un siège, DPS un siège, la liste Tubize 8 sièges et le SPT 3 sièges.

Dans le courant de la soirée, Bruno Soudan (Tubize) a approché Alain Rosenoer (DS) pour constituer une coalition des gauches, mais le premier échevin socialiste a opté pour la reconduction de son alliance avec la liste du bourgmestre.

La liste Tubize a par ailleurs fait savoir qu'elle comptait se regrouper dans la future opposition avec le SPT pour former un groupe unique de 11 conseillers.


Liège: accord PS-cdH en voie de reconduction

A Liège ville, les résultats sont toujours incomplets à la suite d'un problème informatique. Les informaticiens vérifient les résultats disquette par disquette. Selon les derniers résultats, toujours officieux, le PS gagne un siège, passant de 20 à 21. Le MR, qui glane 3 sièges (14 au lieu de 11), est le deuxième parti de la Ville.

Le cdH, touché par le départ de William Ancion pour Paris, et par "l'affaire Marneffe", perd 3 sièges (7 au lieu de 10). Les Ecolos perdent deux sièges mais la liste d'extrême droite, Force Nationale, obtiendrait un siège. "Dans ces circonstances, si les résultats se vérifient, nous concluerons de nouveau un accord avec le cdH", a commenté l'actuel bourgmestre PS Willy Demeyer à l'Agence BELGA. Les voix de préférence ne sont pas encore connues mais selon Willy Demeyer, il réaliserait un meilleur score que celui de Didier Reynders.


Woluwe-St-Lambert: O. Maingain vainqueur du duel avec D. Caron

Le président du FDF, Olivier Maingain et la liste du bourgmestre ont remporté de justesse le combat qui les opposait à l'échevine ex-FDF Danielle Caron et "Cap Woluwe", la formation qu'elle avait constituée avec l'aide de l'ensemble des formations de l'opposition (PS, cdH et Ecolo).

Ce sont 1.700 voix qui les ont finalement séparés. La liste du bourgmestre a obtenu 47,4 pc des voix, mais obtient la majorité absolue (18 sièges sur 35) devant Cap Woluwe (40,49 pc) qui décroche 16 sièges. La liste Intérêts communaux décroche 1 siège.


Accord Liste du bourgmestre et Ecolo à Schaerbeek

Un accord a été signé entre la Liste du bourgmestre Bernard Clerfayt et Ecolo à Schaerbeek, a-t-on appris de sources concordantes.


Courtrai: Le CD&V de Stefaan De Clerck perd sa majorité absolue

Le CD&V du bourgmestre Stefaan De Clerck a perdu trois sièges et sa majorité absolue, mais garde la main sur les négociations en vue d'une coalition.

Le CD&V disposait de la majorité absolue en 2000, mais il avait associé le sp.a.

Stefaan De Clerck s'est refusé dimanche à dire que cette coalition serait reconduite. "Toutes les pistes sont ouvertes", a-t-il affirmé. Le VLD du secrétaire d'Etat Vincent Van Quickenborne, en progression, a déjà indiqué qu'il était prêt à gouverner la commune au sein d'une coalition.


Ixelles: la majorité sortante un peu renforcée mais MR reste dominant

A Ixelles, les formations de la majorité sortante (Ecolo, PS et cdH) ont connu un succès en dents de scie. Si elle était reconduite, cette majorité qui avait connu des difficultés sous la précédente législature resterait relativement étroite 23 sièges sur 41 (+1). Tout en perdant un siège, le MR (18 sièges; 37,8 pc) reste le premier parti de la commune.

En perdant 3 élus, Ecolo (10 sièges; 23,1 pc/-6,1 pc) demeure la seconde formation de l'échiquier politique ixellois désormais talonnée par la liste du bourgmestre socialiste Willy Decourty qui a obtenu 9 sièges (+2) et 21,4 pc des voix (+5,7 pc).

Comme ailleurs à Bruxelles, le cdH a progressé de 2 sièges (4 en tout).

Si du côté des Verts et du cdH on faisait peu de secret de la volonté de poursuivre dans la voie de "l'olivier", le bourgmestre socialiste Willy Decourty ne se prononçait pas ouvertement sur ses intentions dimanche soir.

Il affichait toutefois sa volonté d'aller vite en besogne pour éviter les difficultés rencontrées à l'issue du scrutin précédent.


Didier Reynders heureux des résultats du MR

Le président du MR, Didier Reynders, s'est dit, dimanche soir peu avant 22 heures, heureux du résultat de son parti lors des élections communales et provinciales.

Didier Reynders a souligné que son parti était en progrès de manière générale et plus spécialement dans les trois communes où il y avait un enjeu important, à savoir Charleroi, Liège et Schaerbeek. Ailleurs, le MR a conforté ses majorités ou décroché des majorités absolues comme à Chaudfontaine, Jurbise, Dinant ou Sprimont, a-t-il ajouté.

A la ville de Liège, Didier Reynders souligne que le MR progresse de façon substantielle. Le PS progresse également mais dans une moindre mesure, dit-il. "J'ai donc lancé un appel pour qu'on mette ensemble ceux qui ont gagné tant sur la ville même que dans les communes environnantes ou au niveau de la province".

Par ailleurs, le président du MR dit aussi vouloir "calmer le jeu". Certains accords seront conclus ce soir mais d'autres demanderont plus de temps, dit-il.


Spa : Joseph Houssa et le MR récupèrent les 2 sièges perdus en 2000

A Spa, Joseph Houssa, 76 ans, et le MR retrouvent les deux sièges qu'ils avaient perdu il y a six ans. Le maïeur et sa formation récoltent 14 sièges sur 21 (53,53 pc, +1,68 pc). Par contre, l'allié PS (20,43 pc, -3,58 pc), perd 1 siège.

Comme il y a six ans, malgré cette majorité absolue, le MR devrait ouvrir les portes de l'hôtel de ville à d'autres formations. "Dès demain, nous nous réunirons en comité pour rédiger un contrat de majorité qui sera présenté lors du prochain conseil communal", a expliqué le président du MR spadois, Luc Maréchal. "Nous désirons travailler avec les autres partis, notre but n'est pas d'écraser les autres. Rien n'est encore signé".

Ecolo stagne avec 9,20 pc (+0,31 pc), tandis que le cdH est en léger recul (12,69 pc, 2,56 pc). La liste Transparence décroche 4,15 pc ce qui ne lui vaut aucun siège.

A 76 ans, Joseph Houssa, conserve son fauteuil mayoral. Il augmente son score personnel pour avoisiner les 1.900 voix.


Waremme: Guy Coeme, nouveau bourgmestre

A Waremme, le PS se maintient à 16 sièges et garde sa majorité absolue. Guy Coeme sera le nouveau bourgmestre waremmien. Pour son retour, il a réalisé un score personnel de 3.880 voix. Le MR gagne un siège (4 au lieu de 3) aux dépens des Ecolos qui perdent leur unique siège. La liste IC se maintient à 3 sièges.

Interrogé par l'Agence BELGA, Guy Coëme s'est dit "très satisfait" par son résultat. "Quand j'étais ministre, j'obtenais 3.300 voix. je fais donc un meilleur résultat. Un Waremmien sur quatre a voté pour moi. Je réalise le meilleur taux de pénétration de la province", a-t-il expliqué.


Namur-résultats partiels: majorité sans le PS dépend du MR

L'avènement d'une majorité de rechange à Namur dépend du sort du MR à la province, ont indiqué dimanche les têtes de liste cdH, Jacques Etienne, et Ecolo, Arnaud Gavroy.

Selon des résultats partiels, le PS reste le premier parti de la capitale wallonne mais perd 4 sièges et n'en conserve que 15. Le cdH passe de 10 sièges à 14 et Ecolo de 8 à 10. Le MR perd quant à lui 1 siège et n'en détient plus que 9. Le cdH et Ecolo ont fait part de leur volonté de travailler ensemble. Ils ont proposé au MR de les rejoindre dans une majorité tripartite mais celui-ci ferait dépendre sa réponse de son maintien dans la majorité provinciale où une coalition PS-cdH se profilait.

"Les cartes sont dans les mains de celui permettra ou non un changement", a souligné M. Etienne.

Depuis 2000, le PS dirige Namur en coalition avec le MR. Une reconduction de la majorité semblait acquise jusqu'à ce que le dossier Sotegec occupe le devant de la scène et ternisse l'image du bourgmestre Bernard Anselme.


Anvers: Le Vlaams Belang stagne, le sp.a en forte progression

A Anvers, où presque tous les bureaux ont été dépouillés, le sp.a du bourgmestre Patrick Janssens a fortement progressé, rivalisant avec le Vlaams Belang pour décrocher la position de premier parti de la ville.

Le VLD et Groen! ont perdu des voix, tandis que le cartel CD&V/N-VA reste à peu de choses près au niveau du CD&V d'il y a six ans.


Verviers : Une belle victoire pour le PS et Claude Desama

A Verviers, le PS et le bourgmestre Paul Desama confortent leur position.

"Nous obtenons 36% des voix", a déclaré Claude Desama. "C'est une grosse victoire pour notre parti. En 2000, le PS verviétois faisait déjà un record au niveau national de notre formation et cette fois, nous avons encore progressé de 3%", a-t-il dit.

Il a également souligné que si en 2000, il avait déjà obtenu 4.420 voix d'électeurs, cette fois, il en comptabilise aujourd'hui à peu près un millier de plus.


Antoing: Bernard Bauwens, nouveau bourgmestre

Benard Bauwens devient le nouveau bourgmestre d'Antoing (Hainaut occidental) où le PS conserve sa majorité absolue. Il succède à Willy Mahieu qui ne se présentait plus.

L'arrivée de Bernard Bauwens comme bourgmestre est une petite surprise dans l'entité car ce Conseiller communal ne figurait qu'en sixième position sur la liste PS.


Farciennes: Hugues Bayet, nouveau bourgmestre PS

Hugues Bayet sera le prochain bourgmestre de Farciennes. Conseiller communal PS, il était en lice avec le bourgmestre PS sortant Fabrice Minsart, qu'il a devancé en voix de préférence. Le PS a remporté un siège supplémentaire, passant de 16 à 17 élus sur 21.

Hugues Bayet avait été le chargé de communication de Jean-Claude Van Cauwenberghe, alors ministre-Président de la Région wallonne. Il est actuellement chef de cabinet adjoint de la ministre de la Santé Christiane Vienne.


Seneffe: Philippe Busquin serait bourgmestre

Philippe Busquin, ancien Commissaire européen et actuel parlementaire européen, sera le prochain bourgmestre de Seneffe, dit-on officiellement à la Fédération PS de Charleroi. Son arrivée sur la liste PS locale avait suscité quelques mécontentements et même un arbitrage fédéral.

La liste PS a cependant obtenu un siège de plus qu'en octobre 2000 et aux voix de préférence, Philippe Buquin a battu le bourgmestre sortant Philippe Boucher.


Malines: La liste de Bart Somers sort victorieuse

La liste ouverte du bourgmestre de Malines et président du VLD, Bart Somers, a recueilli 30,8 pc des voix. Le Vlaams Belang en a obtenu 26,5 pc, et ne progresse donc que de 0,9 pc.

La liste du cartel CD&V/N-VA, poussée par la ministre flamande Inge Vervotte, arrive en troisième position avec 20,3 pc. Le cartel sp.a-Spirit gagne 3,4 pc et avoisine le score CD&V-N-VA.


Arlon: Guy Larcier (PS), furieux contre Courard, perd son mayorat

Guy Larcier a perdu son siège de bourgmestre d'Arlon. Selon des résultats partiels, le PS n'obtiendrait en effet que 30 pc des suffrages, contre 39 pc au cdH. Le MR obtient 20 pc des voix et Ecolo 10 pc.

"Mon mayorat est terminé. Je suis triste et très fâché contre Philippe Courard (le ministre wallon des Affaires intérieures ndlr). Un socialiste, Luxembourgeois de surcroît, qui n'aurait jamais dû créer cette loi d'élection directe du bourgmestre. Je lui en voudrais longtemps", a déploré Guy Larcier.

"Ce décret n'aurait jamais dû exister. Mais je m'incline. C'est la dure loi de l'électeur qui a choisi alors que je pense que notre groupe avait bien travaillé. Je serai premier échevin et je compte bien siéger", a-t-il ajouté, affirmant espérer, au vu de la situation, que Raymond Biren, tête de liste cdH, réalise un score personnel supérieur au sien.

PS et cdH ont entériné à 20 heures 30 dimanche soir, à l'hôtel de Ville d'Arlon, l'accord visant à reconduire à Arlon la majorité PS-cdH déjà mise en place en 2000.


Boom: Le Vlaams Belang premier parti, mais le cordon tiendra

Avec 29,59 pc des voix, le Vlaams Belang est le parti qui a obtenu le plus de suffrages aux communales à Boom.

Le bourgmestre sortant, Patrick Marnef, dont la liste "Boom één" se place en 2e position (29,16 pc), se refuse pourtant à parler de défaite. Le partenaire de coalition de sa liste, le cartel CD&V/N-VA, a obtenu 15,29 pc des suffrages. "Nous allons maintenant rechercher un troisième partenaire solide pour notre coalition", a indiqué Patrick Marnef.

Le Vlaams Belang semble en être exclu. "Filip Dewinter a dit un jour que Boom est la commune où sera rompu le cordon sanitaire, mais nous allons lui donner tort", a-t-il affirmé. Le problème rencontré dans les bureaux de vote (la liste "Boom één" apparaissait sous le nom erroné "Boom ''n") aura coûté "plusieurs dizaines de voix à la liste du bourgmestre", a déploré M. Marnef.


Hannut: Jamar conforte sa majorité

Le Secrétaire d'Etat MR aux Finances, Hervé Jamar, qui conduisait la liste MR à Hannut, a conforté sa majorité. Le MR a décroché la majorité absolue avec 16 sièges sur 23. Le PS a 4 sièges et le cdH 3. Les libéraux détenaient 13 sièges dans le précédent Conseil communal


St-Gilles: la liste de Ch. Picqué (- 1 siège) garde majorité absolue

La liste du bourgmestre socialiste (empêché) Charles Picqué a obtenu 18 sièges (sur 35) (44,8 pc; -1,8 pc) et conservé la majorité absolue dans la commune bruxelloise de Saint-Gilles.

Le MR, dont l'aile libérale avait été associée à la majorité précédente, a obtenu 6 sièges. Avec 4 sièges, le cdH a doublé son résultat de 2000 tant en sièges qu'en pourcentage (13,22 pc; +6,38). Ecolo a obtenu 7 sièges (-2) et 19,03 pc des voix (-3,8).

En matière de coalition, Charles Picqué n'a jamais caché que l'alliance avec les libéraux lui avait jusqu'à présent bien convenu dans sa commune.


Le président de la Chambre, Herman De Croo (VLD), restera bourgmestre de Brakel (Flandre orientale), probablement en reconduisant l'actuelle coalition, a-t-il annoncé dimanche soir. Sa liste a cependant subi une perte de 6 pc, équivalant à un siège qui lui fait perdre la majorité absolue. Ce siège passe au Vlaams Belang, qui fera de la sorte son entrée au conseil communal. Le VLD a chuté de 47 à 41,6 pc. Le parti de M. De Croo avait décroché seul la majorité absolue en 2000, mais il l'avait ouverte au sp.a. Le sp.a et le cartel CD&V/N-VA sont en léger retrait, selon M. De Croo, mais cela ne se traduit pas en perte de siège. Le Vlaams Belang obtient pour sa part 8,3 pc des suffrages.


A Huy, le PS perd 6,2 pc et deux sièges. Le parti emmené par Anne-Marie Lizin obtient 13 sièges au lieu de 15 (sur 27). La liste commune menée par "Ensemble", qui regroupe le cdH et Ecolo, gagne 5 sièges, pour en obtenir 11. L'arbitrage devrait être effectué par le MR, qui perd un siège (3 au lieu de 4). Les libéraux regrettent qu'une liste commune, qui avait pourtant été négociée, n'ait pu aboutir. Le MR n'exclut pas la possibilité d'introduire un recours, à la suite de l'erreur découverte dimanche matin (la liste portait le numéro 5 au lieu du 4). "Nous disposons d'un délai de 10 jours. Les négociations risquent d'être bloquées pendant cette période", a commenté la tête de liste MR, Isabelle Lissens.


La liste du bourgmestre de la commune d'Auderghem Didier Gosuin est sortie renforcée du scrutin communal de dimanche décrochant une majorité absolue tant en pourcentage (54,9 pc; +6 pc)), qu'en nombre de sièges (19; +2). La liste de son concurrent direct, le libéral Alain Destexhe, baptisée "Auderghem plus audacieuse", obtient 13,9 pc et 4 sièges. Elle précède Ecolo (11,5 pc, 3 sièges), le PS (8,6 pc; 2 sièges) et le cdH (5,7 pc, 1 siège). Avec 19 sièges sur 29, la liste de Didier Gosuin, à dominante FDF pourrait donc gérer seule la commune. Dimanche en début de soirée, Didier Gosuin indiquait cependant qu'il respecterait la ligne de conduite qu'il a adoptée depuis qu'il préside aux destinées de sa commune à savoir celle d'un élargissement de la majorité à une autre formation.


Richard Fournaux (MR) rempilera pour un troisième mandat à la tête de sa commune, Dinant. Le député-bourgmestre a en effet obtenu avec sa "Liste du Bourgmestre" la majorité absolue des sièges, soit 14 sur 23. "Je savais que je n'avais pas le choix et qu'il me fallait obtenir la majorité absolue. Mais j'étais loin de me douter que je ferais 14 sièges sur 23", a expliqué Richard Fournaux. "C'est évidemment le soulagement, après ces heures de stress très difficiles à vivre", a-t-il ajouté. L'ancien parti du bourgmestre, le cdH, est le grand perdant de ces élections. Ce parti passe de 12 sièges en 2000 à 4. "L'effet Fournaux a certainement joué, mais il n'est pas le seul pour expliquer ce recul", a souligné Lionel Naomé, tête de liste cdH. Le PS se maintient quant à lui à 5 sièges. "On a réussi le passage de flambeau", a commenté Benoît Bayenet, qui évoquait la succession de son père Maurice Bayenet, député wallon. "Mais c'est aussi une déception dans la mesure ou nous pensions que les Dinantais voulaient du changement"


La liste du bourgmestre socialiste (empêché) Charles Picqué a obtenu 18 sièges (sur 35) (44,8 pc; -1,8 pc) et conservé la majorité absolue dans la commune bruxelloise de Saint-Gilles. Le MR, dont l'aile libérale avait été associée à la majorité précédente, a obtenu 6 sièges. Avec 4 sièges, le cdH a doublé son résultat de 2000 tant en sièges qu'en pourcentage (13,22 pc; +6,38). Ecolo a obtenu 7 sièges (-2) et 19,03 pc des voix (-3,8). En matière de coalition, Charles Picqué n'a jamais caché que l'alliance avec les libéraux lui avait jusqu'à présent bien convenu dans sa commune


Le Secrétaire d'Etat MR aux Finances, Hervé Jamar, qui conduisait la liste MR à Hannut, a conforté sa majorité. Le MR a décroché la majorité absolue avec 16 sièges sur 23. Le PS a 4 sièges et le cdH 3. Les libéraux détenaient 13 sièges dans le précédent Conseil communal.


Avec 29,59 pc des voix, le Vlaams Belang est le parti qui a obtenu le plus de suffrages aux communales à Boom. Le bourgmestre sortant, Patrick Marnef, dont la liste "Boom één" se place en 2e position (29,16 pc), se refuse pourtant à parler de défaite. Le partenaire de coalition de sa liste, le cartel CD&V/N-VA, a obtenu 15,29 pc des suffrages. "Nous allons maintenant rechercher un troisième partenaire solide pour notre coalition", a indiqué Patrick Marnef. Le Vlaams Belang semble en être exclu. "Filip Dewinter a dit un jour que Boom est la commune où sera rompu le cordon sanitaire, mais nous allons lui donner tort", a-t-il affirmé. Le problème rencontré dans les bureaux de vote (la liste "Boom één" apparaissait sous le nom erroné "Boom ''n") aura coûté "plusieurs dizaines de voix à la liste du bourgmestre", a déploré M. Marnef


La liste ouverte du bourgmestre de Malines et président du VLD, Bart Somers, a recueilli 30,8 pc des voix. Le Vlaams Belang en a obtenu 26,5 pc, et ne progresse donc que de 0,9 pc. La liste du cartel CD&V/N-VA, poussée par la ministre flamande Inge Vervotte, arrive en troisième position avec 20,3 pc. Le cartel sp.a-Spirit gagne 3,4 pc et avoisine le score CD&V-N-VA


Philippe Busquin, ancien Commissaire européen et actuel parlementaire européen, sera le prochain bourgmestre de Seneffe, dit-on officiellement à la Fédération PS de Charleroi. Son arrivée sur la liste PS locale avait suscité quelques mécontentements et même un arbitrage fédéral. La liste PS a cependant obtenu un siège de plus qu'en octobre 2000 et aux voix de préférence, Philippe Buquin a battu le bourgmestre sortant Philippe Boucher.


La liste du bourgmestre socialiste (empêché) Charles Picqué a obtenu 18 sièges (sur 35) (44,8 pc; -1,8 pc) et conservé la majorité absolue dans la commune bruxelloise de Saint-Gilles. Le MR, dont l'aile libérale avait été associée à la majorité précédente, a obtenu 6 sièges. Avec 4 sièges, le cdH a doublé son résultat de 2000 tant en sièges qu'en pourcentage (13,22 pc; +6,38). Ecolo a obtenu 7 sièges (-2) et 19,03 pc des voix (-3,8).

Richard Fournaux (MR) rempilera pour un troisième mandat à la tête de sa commune, Dinant. Le député-bourgmestre a en effet obtenu avec sa "Liste du Bourgmestre" la majorité absolue des sièges, soit 14 sur 23. "Je savais que je n'avais pas le choix et qu'il me fallait obtenir la majorité absolue. Mais j'étais loin de me douter que je ferais 14 sièges sur 23", a expliqué Richard Fournaux.


La liste du bourgmestre de la commune d'Auderghem Didier Gosuin est sortie renforcée du scrutin communal de dimanche décrochant une majorité absolue tant en pourcentage (54,9 pc; +6 pc)), qu'en nombre de sièges (19; +2). La liste de son concurrent direct, le libéral Alain Destexhe, baptisée "Auderghem plus audacieuse", obtient 13,9 pc et 4 sièges. Elle précède Ecolo (11,5 pc, 3 sièges), le PS (8,6 pc; 2 sièges) et le cdH (5,7 pc, 1 siège). Avec 19 sièges sur 29, la liste de Didier Gosuin, à dominante FDF pourrait donc gérer seule la commune.


A Huy, le PS perd 6,2 pc et deux sièges. Le parti emmené par Anne-Marie Lizin obtient 13 sièges au lieu de 15 (sur 27). La liste commune menée par "Ensemble", qui regroupe le cdH et Ecolo, gagne 5 sièges, pour en obtenir 11. L'arbitrage devrait être effectué par le MR, qui perd un siège (3 au lieu de 4). Les libéraux regrettent qu'une liste commune, qui avait pourtant été négociée, n'ait pu aboutir. Le MR n'exclut pas la possibilité d'introduire un recours, à la suite de l'erreur découverte dimanche matin (la liste portait le numéro 5 au lieu du 4). "Nous disposons d'un délai de 10 jours. Les négociations risquent d'être bloquées pendant cette période", a commenté la tête de liste MR, Isabelle Lissens.


Liège: un problème informatique bloque les résultats. A Anvers également

Un problème informatique freine la communication des résultats à Liège-ville. Lorsque les témoins de la liste MR ont obtenu les résultats officieux des 148 bureaux (soit 100 pc sur la ville), il manquait des voix par rapport aux résultats obtenus après dépouillement de 120 bureaux.

Il s'agit visiblement d'un problème informatique. Un ordinateur est en cours d'analyse.

Au MR, on stipule que les résultats partiels, qui annoncent un gain de 2 sièges pour le PS et de 3 sièges pour le MR, ne doivent pas être pris en compte actuellement. "Il manque 25.000 voix", précise-t-on au MR.

Des problèmes techniques au niveau du réseau sans fil qui doit communiquer les résultats des 16 bureaux de dépouillement à Anvers ralentissaient aussi dimanche soir la bonne marche des opérations. Le problème a été remarqué vers 18h00, selon un fonctionnaire de la Ville en charge du service informatique. Des techniciens s'activaient à le résoudre.


Saint-Nicolas: Patrick Avril reste bourgmestre

A Saint-Nicolas, le PS perd un siège (19 au lieu de 20) mais maintient sa majorité absolue. Le bourgmestre, Patrick Avril, touché par les "affaires", a cependant réalisé un meilleur score qu'en 2000, passant de 2.900 à 3.333 voix de préférence. Il reste donc le premier homme de la commune. Abdel Benmouna, qui briguait le maïorat, obtient 2.218 voix.

Les Ecolos perdent un siège, pour n'en garder qu'un, tandis que la liste commune "Ensemble", gagne 2 sièges (7 au lieu de 5). La tête de liste, Isabelle Freson (MR), réalise un score personnel de 934 voix (contre 366 en 2000)


Kappellen: Dirk Van Mechelen renforcé de plus de 10 pc

Dans la commune anversoise de Kapellen, le VLD du ministre flamand et bourgmestre empêché Dirk Van Mechelen a progressé de plus de 10 pc pour atteindre 49,5 pc, décrochant ainsi 16 des 29 sièges au conseil communal.

Le cartel CD&V/ N-VA engrange quant à lui 14,6 pc, soit près de 6 pc de moins que le CVP en 2000. Le Vlaams Belang, de son côté, gagne un peu plus de 2 pc. Le sp.a récolte enfin 11,3 pc des voix, soit près de 5 pc de plus qu'en 2000.


Genk: le CD&V conserve la majorité absolue

La liste CD&V de Genk, emmenée par le bourgmestre Jef Gabriëls, conserve la majorité absolue dans cette localité du Limbourg avec 45,64 pc des voix. Elle perd un siège mais en garde tout de même 20 sur les 39 du conseil communal.

La formation progressiste ProGenk, où l'on retrouvait des membres du sp.a, de Spirit et de Groen! , recueille 23,7 pc des voix et décroche 10 sièges. Elle était emmenée par le député flamand Chokri Mahassine (sp.a), également connu comme organisateur du festival de musique Pukkelpop.

Le Vlaams Belang décroche deux sièges supplémentaire et en détient désormais 6. Le VLD, emmenée par le sénateur Jacques Germeaux, perd 6 pc des suffrages et 4 de ses 6 sièges


St-Nicolas: Freddy Willockx gagne et maintient la coalition sortante

La majorité sortante unissant à Saint-Nicolas (Flandre orientale) les cartels sp.a/Spirit et CD&V/N-VA a été confirmée par les électeurs. Le cartel sp.a/Spirit du bourgmestre Freddy Willockx a progressé de 1,7 pc et reste donc, avec 35,6 pc des voix, le plus grand parti de la commune waaslandienne.

Derrière les socialistes, le Vlaams Belang chipe de toute justesse la deuxième place au cartel CD&V/N-VA. Il bondit en effet à 27,3 pc (contre 19,45 pc en 2000), le CD&V/N-VA décrochant 27 pc des voix.

Freddy Willockx s'est dit satisfait du résultat, qui permet d'élargir la majorité sortante - qui est également, cette fois, la seule possible sans le Vlaams Belang.

"Je suis fier et heureux. Nous avons beaucoup rénové et la population nous en a récompensé. Nous devons à présent poursuivre dans cette voie", a souligné M. Willockx.


Flémalle: PS gagne 5 sièges mais Van Bouchaute perd le maïorat

A Flémalle, le PS gagne 5 sièges et remporte la majorité absolue. Le maïorat change cependant de main. Avec 2.120 voix (contre 1.320 en 2000), Gilbert Van Bouchaute perd son écharpe de bourgmestre au profit de l'ancienne Secrétaire d'Etat, la parlementaire Isabelle Simonis, qui a obtenu 2.300 voix en se présentant pour la première fois.

La liste IC gagne un siège (4 au lieu 3), de même que le MR (3 au lieu de 2). Les Ecolos perdent un siège (2 au lieu de 3), tandis que la liste ASCF perd ses 6 sièges. Cette liste dissidente socialiste était emmenée en 2000 par Marcel Cools, le fils d'André Cools. Il a cependant choisi de ne plus se présenter et la liste de Francis Biesmans a perdu tous ses sièges.

Contacté par l'Agence BELGA, Gilbert Van Bouchaute a fait part de sa déception. "Je suis victime de la campagne de diffamation dont je fais l'objet depuis un an dans une certaine presse. Elle m'a vraiment été préjudiciable", a-t-il expliqué. Il avait en effet été pointé du doigt comme ayant bénéficié d'acquis grâce à sa position de bourgmestre.


Vilvorde: Jean-Luc Dehaene n'a plus de majorité

La coalition CD&V-SP.A-Groen! regroupée autour de l'ancien Premier ministre Jean-Luc Dehaene a perdu sa majorité à Vilvorde. Le CD&V perd un siège et n'en compte plus que 9 tandis que le cartel SP.A-Groen! se maintient à 6 sièges. Les 15 sièges de la majorité sortante ne seront dès lors pas suffisants pour reconduire la coalition, le conseil communal de Vilvorde ayant été étendu de 31 à 33 sièges.

Dans l'opposition sortante, c'est le Vlaams Belang qui se taille la part du lion, en passant de 12,2 à 21,8 pc des voix, ce qui lui permet de doubler son nombre de sièges (de 4 à 8). La liste francophone FDF-PS garde les 3 sièges conquis en 2000.

La liste VLD-Vivant de Willy Cortois perd de son côté deux sièges et n'en compte plus que 7.


Flandre - Vanhecke parle d'une 13e victoire du Vlaams Belang

Le président du Vlaams Belang, Frank Vanhecke, a évoqué, dimanche en début de soirée, une "victoire très spectaculaire" de son parti, "la 13e victoire d'affilée aux élections" pour le parti d'extrême-droite.

"Nous gagnons dans toutes les villes et communes. Nous avons gagné de manière très spectaculaire et nous sommes les plus grands gagnants de ces élections", a-t-il déclaré.


Berlare: Karel De Gucht arrache la majorité absolue

La liste VLD du ministre des Affaires étrangères Karel De Gucht est parvenue à arracher la majorité absolue à Berlare (Flandre orientale), rejetant les chrétiens-démocrates dans l'opposition.

Le cartel VLD-Vivant a attiré 44,9 pc des voix, décrochant ainsi 12 des 23 sièges. La liste CD&V/N-VA du bourgmestre actuel recule de 9,3 pc, à 34,3 pc.


Chaudfontaine: majorité absolue pour le MR

A Chaudfontaine, la liste MR-IC, qui gagne 4 sièges, passant de 11 à 15 (sur 27), obtient la majorité absolue. Avec ses 3.470 voix de préférence (contre 2.077 en 2000), Daniel Bacquelaine garde le maïorat.

Le premier parti calidifontain, qui avait jusqu'à présent noué une alliance avec le PS, ne sait pas encore s'il mènera seul les rênes de la commune. "Nous allons d'a