Les profs garderont leur "préretraite"

Laurent Gérard Publié le - Mis à jour le

Belgique

Ils ont 55 ans ou plus. Ils ont donné cours durant une trentaine d'années. Ils sont fourbus. Ils n'en peuvent plus et n'attendent plus qu'une chose : l'âge de la retraite. Pour ces profs, existe en Communauté française un système d'allégement de fin de carrière. Il leur permet de réduire leur temps de travail, voire d'arrêter totalement leur job, tout en continuant à percevoir de la Communauté française une sorte de salaire d'attente de la pension de retraite. Une somme variable selon l'ancienneté, et qui équivaut environ à 50 pc du salaire.

Un système qui coûte cher

Ce système des DPPR - pour disponibilité précédant la pension de retraite -, très populaire dans les salles des profs, est entré en vigueur dans les années 90, quand Laurette Onkelinx (PS) était leur ministre. Il s'agissait notamment de compenser les rationalisations opérées dans le secondaire. Un système qui coûte cher à la Communauté (2,5 pc de la masse salariale enseignante globale, selon le ministre actuel), que certains aimeraient bien liquider, mais qui devrait être prolongé au moins jusqu'au 31 décembre 2011.

C'est l'un des points qui figurent en effet dans la proposition de convention sectorielle que le gouvernement vient de faire aux syndicats et que "La Libre" a pu lire. Pour dissuader les enseignants de succomber aux "joies" (toutes relatives, vue la perte de salaire) de la préretraite, il est toutefois également prévu un incitant salarial pour les enseignants de plus de 57 ans.

Et pour les jeunes profs

Autres avancées, selon les responsables syndicaux : des mesures valorisant les débuts de carrière, destinées à maintenir, et à attirer les jeunes dans la profession; la rémunération des heures supplémentaires au-delà de la plage horaire maximum; le remboursement intégral (et non plus partiel) des frais d'abonnement "transports publics"; une augmentation de l'encadrement dans l'enseignement spécialisé;...

Le 20 juin, les syndicats rendront un avis définitif sur le projet de convention. Même si les conditions de travail dans les 2e et 3e degrés du secondaire restent difficiles et si les syndicats tenteront encore d'obtenir l'une ou l'autre avancée, et sans préjuger de la réponse que fournira la base, il est permis de penser que cet avis sera positif. Les enseignants qui arrivent à l'âge de 55 ans pourront alors pousser un grand "ouf" de soulagement.

Laurent Gérard

A lire également

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Deux universités belges dans le top 100 des meilleures du monde

    Harvard, en tête pour la 17e année consécutive, et les universités américaines continuent de dominer le classement de Shanghai publié jeudi, avec huit places dans le top 10. L'Université de Gand (UGent), première institution universitaire belge, ...

  2. 2
    Analyse
    Qui sera le prochain Premier ministre? Un favori se dégage parmi les possibilités

    L’accession au 16 rue de la Loi fait-elle toujours figure de Saint Graal ? Le pays n’est pas démuni en grands formats politiques : Paul Magnette (PS), Elio Di Rupo (PS), Charles Michel (MR), Didier Reynders (MR), Bart De Wever (N-VA), Kris Peeters (CD&V) ou encore Jan Jambon (N-VA). La probabilité est pourtant forte qu’aucun n’accède au poste de Premier ministre. Charles Michel a été propulsé à la présidence du Conseil européen. Jan Jambon s’est vu offrir la ministre-présidence flamande sur un plateau. Bart De Wever lui-même ne semble guère désireux d’enfiler ce costume. Qui, alors ? (...)

  3. 3
    Formation flamande: l'interdiction des chaudières au mazout ou au gaz naturel remise sur la table

    La N-VA veut améliorer la qualité de l'air grâce à une "suppression par phases des systèmes de chauffage polluants". Les chaudières au mazout ne devraient plus être installées dans les maisons neuves, peut-on lire dans la note de base pour la ...

  4. 4
    Ce qu’il se passerait si on revotait

    Un scénario crédible pour les spécialistes, qui favoriserait le Vlaams Belang.

  5. 5
    Formation fédérale: Vande Lanotte rejette l'une des pistes évoquées

    Les deux informateurs royaux, le libéral francophone Didier Reynders et le socialiste flamand Johan Vande Lanotte, feront samedi après-midi une nouvelle fois rapport au roi Philippe sur les discussions en cours en vue de former un nouveau ...

cover-ci

Cover-PM

Facebook