Belgique

Les six enfants belges qui ont quitté le camp d'Al-Hol en Syrie viennent d'arriver en Belgique, a tweeté vendredi soir le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders.

"Ils sont désormais suivis et accompagnés par les services d'aide à la jeunesse et les parquets locaux compétents", a-t-il précisé. Dans le cadre d'une mission belge en Syrie, cinq enfants mineurs et une jeune femme de 18 ans ont été remis par les autorités locales kurdes à une délégation du ministère belge des Affaires étrangères. Ces jeunes dont au moins un parent a combattu pour l'État islamique, qui séjournaient seuls dans le camp d'Al-Hol et dont quatre n'ont plus ni père ni mère, ont été rapatriés en Belgique vendredi soir.

Les parquets de Bruxelles, Liège et Hal-Vilvorde ont "pris les mesures nécessaires" les concernant, "conformément à la loi relative à la protection de la jeunesse" s'agissant des cinq mineurs, ont précisé les parquets de leur côté.

"Tous les enfants ont été encadrés psychologiquement durant l'opération. Leur état physique et psychique sera dans un premier temps pris en charge. Il faut souligner que ces enfants ont séjourné durant une longue période en Syrie et dans des conditions difficiles. Un accompagnement postérieur à leur retour et adapté a donc été prévu", souligne le ministère public.

Ni le gouvernement fédéral ni les parquets ne souhaitent donner davantage de détails sur les mesures de protection qui ont été prises.

Tout comme Child Focus, la justice invite les médias à respecter la vie privée des enfants.