Que s'est-il vraiment passé à propos de l'ex-gendarme René Michaux, à l'époque de la commission parlementaire sur l'affaire Dutroux? Dimanche, sur le plateau de «Controverse» (RTL-TVi), M. Michaux a indiqué avoir obtenu, après cette commission et grâce à un témoignage tiers qu'il ne peut dévoiler à ce stade, la certitude qu'il avait été décidé de le «sacrifier», lors de contacts entre la hiérarchie de la gendarmerie et «le monde politique». Le lampiste lâché, pourquoi? Et dans quel jeu avec la commission?

Agenda chargé

Selon nos informations, il se serait «simplement» agi de la protection de l'image de cette gendarmerie, déjà copieusement noircie, plutôt que d'une «protection coupable» de certains. Sans influence sur le fond de l'affaire proprement dite, donc. Mais M. Michaux pourrait être prochainement rappelé à la barre, aux assises d'Arlon, à ce sujet. Mes Xavier Magnée (Dutroux) et Georges-Henri Beauthier (Laetitia) annonçaient en tout cas dès hier préparer des conclusions en ce sens.

Toujours est-il que, aux assises d'Arlon précisément, il est surtout -ou devrait surtout être - question de quatre accusés, non de policiers, cette semaine. Précisément, les témoignages de moralité déjà entamés devraient se poursuivre, y compris, ce lundi -une journée aux 32 témoins- l'audition des médecins qui ont examiné Michelle Martin. Viendra ensuite le tour de Michel Lelièvre puis, jeudi mais aussi la semaine suivante, celui de Michel Nihoul.

Souvent, ces témoignages étant déjà apparus dans le dossier, ils paraissent sans grande importance mais, pourtant, c'est toujours l'occasion de mieux fixer la personnalité de chacun. Ainsi, Dutroux lui-même est certes passé pour intelligent et doté d'une mémoire pointue, mais aussi et surtout pour un minable, confondant dernièrement deux de ses fils sans même s'en rendre compte...

En tout cas, le procès avance vaille que vaille et la phase des témoignages approche de sa fin. Après ceux déjà évoqués, qui sont programmés jusqu'au 17 mai, certains pourraient être ajoutés, notamment à la demande de la défense de Dutroux (on attend une décision du président Stéphane Goux à ce sujet ce lundi ou mardi). Il est en tout cas vraisemblable qu'on en arrivera au réquisitoire et aux plaidoiries à partir du lundi 24 mai.

© La Libre Belgique 2004





   LIENS PUBLICITAIRES
   
   

"Ascenseurs - Nouvelles exigences de sécurité de l'A.R. du 09/03/2003"

Pour faire un peu de sport certaines personnes empruntent l’escalier plutôt que l’ascenseur. C’est bien ! Il n’empêche, nous passons chaque année, plusieurs heures dans les ascenseurs et trouvons normal que les 75.000 appareils du parc belge nous conduisent, en toute sécurité, aux étages voulus.


lalibre.be ne peut être tenue responsable du contenu de ces liens.