Le premier ministre Yves Leterme est resté très discret à l'émission de la RTBF "Répondez @ la question" lorsqu'il a été interrogé d'entré de jeu sur le dossier communautaire.

Il a répété qu'il regrettait les provocations. "Le pays a besoin d'apaisement. Il faut laisser à Jean-Luc Dehaene de l'espace pour trouver une solution", a-t-il ajouté. Il a toutefois admis ne pas avoir été surpris par les déclarations du président de la N-VA Bart De Wever tout en ajoutant qu'il n'était pas au courant de la décision du ministre flamand des Affaires intérieures Geert Bourgeois (N-VA) de ne pas nommer les trois bourgmestres. Il a aussi laissé échapper que les propos d'Olivier Maingain étaient inacceptables.

Il s'est ensuite contenté de répéter qu'il voulait l'apaisement, qu'il ne voulait pas "en rajouter", qu'il fallait trouver une solution et donner la priorité à l'intérêt général.

Lorsqu'on lui a demandé si la situation était plus difficile mercredi soir que 48 heures plus tôt, le premier ministre a commenté: "il fait froid ce soir....dehors".