Le premier ministre Yves Leterme (CD&V) a évoqué mercredi, sur la place de la Monnaie à Bruxelles où se sont réunis les agriculteurs manifestants, des mesures permettant de rendre les prix plus transparents.

Yves Leterme a fait part, aux côtés de la ministre de l'Agriculture Sabine Laruelle (MR), de son intention d'examiner la raison pour laquelle les prix augmentent davantage en Belgique par rapport aux autres pays, et notamment le rôle des intermédiaires, afin de rendre les prix plus transparents.

"Vous méritez un prix honnête pour la nourriture. Il n'est pas acceptable que vous ne receviez rien des augmentations de prix", a notamment affirmé le premier ministre, qui a souligné toutefois "ne pouvoir faire de miracles".

M. Leterme a répondu à la demande des agriculteurs de réduire les frais de ces derniers destinés à l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA). Dans le budget 2008, 24 millions d'euros sont prévus pour le refinancement et l'abaissement des contributions des "petits acteurs", tels que les agriculteurs. Le premier ministre a en outre évoqué des mesures fiscales telles que la possibilité d'étendre sur plusieurs années les pertes et profits des agriculteurs.

M. Leterme demande par ailleurs à l'Europe d'investir dans l'agriculture. Dans le cadre des négociations de l'OMC, il a fait part de ses craintes d'un déséquilibre aux dépens du secteur agricole.

La manifestation en vidéo


Maniflalibre
envoyé par lalibre