Des milliers de Belges ont reçu dans leur boîte aux lettres un exemplaire gratuit d'un livre sur Mahomet, qui s'avère être une opération de charme après l'affaire des caricatures.

Elle est signée par Ravda, une asbl créée en avril dernier par un jeune Belge d'origine turque et dont le but, selon ses statuts, est d'encourager " la tolérance entre les groupes d'humains qui composent la Belgique ".

Lancée à petite échelle en avril, la diffusion de ces livres est devenue une véritable entreprise : près de 40 000 exemplaires ont déjà été distribués, surtout à Bruxelles, mais aussi à Namur, Liège, Charleroi et Mons. " Notre objectif pour Bruxelles, c'est 100 000 exemplaires. Nous voudrions aussi lancer une édition en néerlandais de 100 000 exemplaires ", explique Tekin Deniz, un peu dépassé par l'ampleur de son opération, dans son appartement schaerbeekois où une horloge électronique sonne les appels à la prière.

Le livre n'a pas été choisi au hasard. Il s'agit de " La vie de Muhammad ", rédigée le siècle passé par le peintre français Etienne Dinet. Ce dernier s'était converti à l'islam après s'être fait une spécialité de peindre des personnages hauts en couleur de l'Algérie colonisée.

Selon son fondateur, Ravda fonctionne grâce à des dons de la communauté, surtout turque, de Schaerbeek. L'asbl n'a pas reçu de subsides, belge ou étranger, ni d'aide des mosquées bruxelloises. Le livre - un grand classique de la littérature islamique - a d'abord été acheté chez un marchand de la rue du Midi, à Bruxelles. Ensuite, un tirage spécial a été imprimé.

Le tout a été distribué, quartier par quartier, par cinq à six amis et convertis belges, parfois en mains propres, souvent déposé dans des boîtes aux lettres. Certains se sont méfiés. D'autres étaient étonnés de recevoir un livre gratuit. Quelques-unes ont pris contact avec Ravda.

Le déclencheur de tout cela ? La publication des douze caricatures dans un journal danois en septembre 2005. " Nous n'avons pas aimé la réaction violente de certains musulmans , dit Tekin Deniz. La violence donne raison au provocateur."

Pendant plusieurs semaines, au début 2006, des manifestants ont protesté contre la publication de ces caricatures, parfois avec violence comme dans les Territoires palestiniens où les locaux de l'UE ont été attaqués. La campagne a été orchestrée en partie par les Frères Musulmans.

Tekin et ses amis ont eux décidé de réagir pacifiquement. Le livre d'Etienne Dinet a été remis en mains propres à l'ambassadeur danois à Bruxelles... avec un bouquet de fleurs. Des exemplaires ont été expédiés par la poste à des personnalités belges et à tous les eurodéputés.

La reine Paola et la princesse Astrid ont, chacune, reçu leur exemplaire. Et leurs cabinets respectifs ont remercié chaleureusement, par écrit, le président de l'asbl schaerbeekoise.

Tekin Deniz a été choqué par la publication des caricatures. Pour lui, Mahomet transcende la vie sur terre. Il est intouchable. " Moi je respecte tout à fait les non-croyants, dit-il. Le problème est quand leur liberté commence à nous blesser. Il faut quand même tracer des limites ."

" Nous nous sommes dit que si des gens en arrivent à insulter le Prophète, c'est soit qu'ils étaient de mauvaise foi, soit qu'ils ne le connaissaient pas ", ajoute-t-il.

Ravda se défend de jouer la carte du missionnaire auprès de la population belge. Ce qu'elle souhaite, c'est expliquer le Coran à un moment où les tensions sont fortes. Tekin Deniz, 36 ans, vit depuis quatorze en Belgique. Il travaille rue du Brabant dans un magasin de foulards et de vêtements islamiques. Il est marié et a trois enfants. " En Europe , dit-il, on vivait tranquillement. Aujourd'hui, les gens ne se comprennent plus ."

© La Libre Belgique 2006