Les mandat d'arrêt de deux des cinq suspects qui ont été interpellés dans la nuit de jeudi à vendredi dans le cadre d'un dossier de terrorisme du parquet fédéral ont été confirmés samedi par le juge d'instruction. Ils sont poursuivis pour infraction sur la loi de détention d'armes et recel. Les deux sont frères mais leur identité n'a pas été révélée par le parquet. Les trois autres suspects ont été relâchés sous conditions.

Les cinq suspects ont été interpellés dans le cadre d'une série de perquisitions menées à Molenbeek-Saint-Jean, Roosdaal et Ganshoren et sont poursuivis pour avoir participé aux activités d'un groupe terroriste. Deux armes de poing, un gilet par balles, des munitions et du cannabis ont été saisis.

Le parquet fédéral avait précisé que le dossier était totalement distinct de ceux concernant les attentats de Paris du 13 novembre 2015, des attaques de Bruxelles/Zaventem du 22 mars 2016 et de la fusillade de jeudi soir à Paris sur les Champs-Elysées.