Du jamais-vu lors d’une manifestation ! "Nos collègues hurlaient au secours ! Et nous ne pouvions pas bouger.

Des policiers mobilisés jeudi durant la manifestation nationale à Bruxelles ont reçu l'ordre de ne pas intervenir et de ne pas prêter main-forte à leurs collègues en détresse qui se sont retrouvés impliqués dans les incidents qui ont fait 112 blessés parmi les forces de l'ordre, révèle samedi La Dernière Heure, en citant plusieurs sources policières. L'injonction émanerait de l'autorité administrative, c'est-à-dire du bourgmestre de la Ville de Bruxelles Yvan Mayeur.

"Nos collègues de la zone Midi hurlaient au secours à travers les appels radio. Et nous ne pouvions pas bouger. (...) Et ce, pendant près d'une heure", assure un policier de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles, ajoutant que l'ordre ne venait pas de ses supérieurs au sein de la police. Selon plusieurs sources, Yvan Mayeur, qui était présent dans les rues de la capitale jeudi en tant que, assure-t-il, chef de la police et responsable des opérations, a donné pour ordre, pendant plus de 40 minutes, de ne pas venir en renfort aux policiers en détresse du côté de la porte de Hal, privilégiant "la discussion" avec les fauteurs de troubles.

Le bourgmestre de Bruxelles a de son côté réagi ce samedi matin sur Twitter en traitant le syndicat policier de menteur.