Réforme

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt (PS), a préconisé ce mercredi en séance plénière du Parlement de la Communauté française un premier quadrimestre identique dans toutes les facultés de médecine en première année, et ce afin d’éviter que la nouvelle épreuve de janvier donne le sentiment d’un traitement inégalitaire entre étudiants selon l’université qu’ils ont choisie.

Pour rappel, cette réflexion s’inscrit dans le cadre plus large de la réforme des études de médecine qui prévoit notamment la réduction de la durée des études de base, de sept à six ans.

"La grande autonomie que nous avons accordée aux universités n’est pas récompensée", a commenté le ministre socialiste. "Certaines universités ont choisi de repousser au second semestre des cours considérés comme exigeants. D’une faculté à l’autre, les étudiants ne sont donc pas sur un même pied d’égalité", a ainsi regretté M. Marcourt.

Les doyens des facultés concernées se réuniront prochainement pour présenter un rapport au ministre. Un document que ce dernier dit attendre avant d’apporter des améliorations à cette réforme.