Le degré d'alerte terroriste a été maintenu à son niveau maximal à Bruxelles, mais le métro et les écoles rouvriront "progressivement" à partir de mercredi, a annoncé lundi soir le Premier ministre belge, Charles Michel.

Le niveau d'alerte a été maintenu à 4 à Bruxelles en raison d'une "menace sérieuse et imminente". Il doit en théorie être réévalué lundi 30 novembre.

Pour le reste du territoire, le niveau 3 s'applique, correspondant à une menace "possible et vraisemblable", a précisé Charles Michel à l'issue d'une réunion de sécurité ayant duré trois heures et demie.

"Pour ce qui est des écoles, nous avons pris la décision de rouvrir mercredi, avec des mesures de sécurité supplémentaires, et le métro (de Bruxelles) sera également rouvert progressivement mercredi", a ajouté le Premier ministre belge, entouré de ses principaux ministres et des responsables de régions.

Le métro bruxellois est fermé depuis samedi matin, suite à la décision de relever le niveau d'alerte à son degré maximal, les autorités craignant une réplique des attentats de Paris.

Les crèches, les écoles, les universités et écoles supérieures sont restées portes closes lundi, une mesure sans précédent, et le resteront donc mardi.

"Nous avons des indications sérieuses que des attaques peuvent à nouveau se produire", a expliqué Charles Michel, en se refusant à donner le moindre détail sur les enquêtes en cours "pour des raisons évidentes".

"Les cibles potentielles sont les mêmes qu'énumérées hier (lundi)", a-t-il toutefois indiqué, citant notamment les zones commerciales et les endroits à forte fréquentation, comme les transports en commun.


Des musées fermés jusqu'à vendredi

Les directions des grands musées fédéraux ont décidé de maintenir leurs portes fermées jusqu'à vendredi. Voici les bâtiments concernés :

© dr

Demande de moyens pour rouvrir les écoles

Yvan Mayeur, bourgmestre de Bruxelles-Ville, a indiqué avant le conseil communal de la commune que les bourgmestres de Bruxelles plaidaient pour la réouverture des écoles. Ils demandaient cependant que des moyens du fédéral soient dégagés pour assurer la sécurité des établissements. Ils réclamaient notamment 288 policiers supplémentaires pour surveiller les 745 sites.


Les crèches rouvriront également mercredi

Les crèches rouvriront également leurs portes mercredi en Région bruxelloise, a annoncé lundi soir le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, en charge de la coordination de la sécurité et de la prévention en Région bruxelloise.

En raison de l'heure tardive de la fin de la réunion du Conseil national de sécurité, celle du Conseil régional de sécurité et de prévention n'a pas eu lieu. Les bourgmestres ont été informés par mail des décisions prises. Aucune nouvelle réunion n'a été formellement fixée dans l'immédiat, ce qui n'empêche pas les chefs de corps des zones de police de plancher sur les mesures de sécurité à prendre en fonction des décisions prises, a laissé entendre le ministre-président bruxellois.


Le conseil national de sécurité