Un millier de manifestants ont protesté vendredi à Malonne contre l'arrivée éventuelle dans un couvent de cette localité de Michelle Martin. La plupart des participants ont quitté les lieux, seul un petit groupe de manifestants se trouve toujours devant le barrage de police.

Quelques personnes sont allées à la rencontre du bourgmestre de Namur, Maxime Prévot. Mais la discussion ne s'est pas révélée productive, en raison de la virulence de certains manifestants. Pour le bourgmestre, la manifestation s'est dans l'ensemble bien déroulée, "avec ordre et méthode". Il déplore toutefois qu'un petit groupe, plus nerveux, ait voulu accéder au monastère des Clarisses. Il a donc rappelé que l'accès au monastère avait largement été discuté avec la police. "La petite rue qui longe le couvent était étroite et se terminait en cul-de-sac, ce qui n'était pas gérable en termes de sécurité", a ajouté Maxime Prévot. "Nous voulions également éviter des dégradations inutiles au couvent".

Maxime Prévot avait autorisé cette manifestation (qui devrait être suivie par une autre, dimanche matin) mais il appelait au calme, jeudi soir. "Je suis moi-même père de famille et je comprends l'émoi que cela engendre. Mais je pense qu'il faut faire place à la raison." Il a d'ailleurs rappelé que la Ville n'avait pas été concertée pour la venue de Michelle Martin au monastère. "Je ne peux maintenant que gérer les conséquences collatérales", a-t-il déploré.

On sait depuis mardi et la décision prise par le tribunal de l’application des peines de Mons que, sauf si la Cour de cassation en décidait autrement, Michelle Martin, l’ex-compagne de Marc Dutroux, se retrouvera en libération conditionnelle dans ce couvent dans les prochaines semaines. Les manifestants entendaient exprimer leur désapprobation.

Le bourgmestre de Namur organisera une réunion d'information le lundi 6 août à 20h, avec les Malonnois. Jean-Denis Lejeune, le père de Julie, devrait être présent pour délivrer un message apaisant et recentrer le débat sur la réforme de la justice.

Nouvelle manifestation le 19 aout à Bruxelles Jean-Denis Lejeune organisera une marche le 19 août à Bruxelles en faveur d'une réforme rapide de la justice et contre la libération de Michelle Martin, avec le soutien de Pol Marchal, le père d'Ann Marchal, et de Laetitia Delhez, autres victimes de Marc Dutroux et de Michelle Martin.

"Il ne s'agit pas d'une marche blanche, même si on reste dans le même esprit", explique Jean-Denis Lejeune. "Depuis l'annonce de la libération de Michelle Martin, on assiste à un élan populaire, nous recevons beaucoup de soutiens, mais nous constatons également une grande frustration chez les gens."

"L'objectif de cette marche est de permettre aux gens d'évacuer cette frustration, tout en faisant passer un message à nos dirigeants. Cette marche devra se faire dans la sérénité et la dignité", a-t-il ajouté. La marche se déroulera le dimanche 19 août, dans l'après-midi, à Bruxelles. L'itinéraire n'est pas encore défini.