Selon l'Union belge contre les Nuisances des Avions (UBCNA), M. Schouppe a diminué, par la bande, en période d'affaires courantes, les limites de vent arrière autorisées sur toutes les pistes de l'aéroport alors que le gouvernement avait décidé de fixer cette norme à 7 noeuds sur les pistes préférentielles 25 et 20. Conséquence: le nombre de vols va diminuer sur la piste principale (la 25 droite) et augmenter sensiblement sur la courte piste 02 moins sécurisée, estime l'association.

Par la voix de sa présidente, le cdH a regretté la publication récente par le secrétaire d'Etat d'une instruction "pas clairement rédigée et permettant diverses interprétations par les contrôleurs aériens" sur les normes de vent et la sélection des pistes à Bruxelles-National.

Rejoignant l'UBCNA sur plusieurs points, M. Milquet a ajouté que les chiffres portant sur les niveaux de bruit maximum étaient "incorrects" et que le principe du choix de la meilleure piste lorsque le vent est dépassé sur la piste préférentielle n'était pas non plus rédigé de façon claire.

Pour le cdH, il est clair que toute la problématique des nuisances sonores autour de Bruxelles-National devra être gérée "avec beaucoup plus de conviction et de méthode par le ministre en charge dans le futur gouvernement.