Une réforme fiscale du transport rapporterait 8,7 milliards d’euros à l’État

Le Bureau fédéral du Plan a calculé les "gains de bien-être" potentiels que procure un système fiscal optimal. Le constat est sans appel : les politiques menées actuellement dans notre pays en matière fiscale et de mobilité ne répondent pas à la réalité, qui se caractérise par une grande concentration du trafic à certaines périodes de la journée et à certains endroits du pays. C’est le Bureau fédéral du Plan qui l’épingle dans son rapport consacré au coût de la congestion du trafic en Belgique, et que La Libre a pu consulter.

Alice Dive et François Mathieu
vitesse route ville embouteillage traffic navetteur pollution 50 limitation limite permis conducteur auto voiture piste cyclable cycliste velo feux pieton panneaux interdit signaux signalisation parking
vitesse route ville embouteillage traffic navetteur pollution 50 limitation limite permis conducteur auto voiture piste cyclable cycliste velo feux pieton panneaux interdit signaux signalisation parking ©Jean-Luc Flémal
Le Bureau fédéral du Plan a calculé les "gains de bien-être" potentiels que procure un système fiscal optimal.

Le constat est sans appel : les politiques menées actuellement dans notre pays en matière fiscale et de mobilité ne répondent pas à la réalité, qui se caractérise par une grande concentration du trafic à certaines périodes de la journée et à certains endroits du pays. C’est le Bureau fédéral du Plan qui l’épingle dans son rapport consacré au coût de la congestion du trafic en Belgique, et que La Libre a pu consulter.

Au moyen de son fameux modèle (de la demande de transport) Planet, l’organisme d’aide à la décision s’attelle en fait à quantifier

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité