Coronavirus: les TEC wallons contestent les mesures du déconfinement

Les agents des TEC wallons contestent les normes imposées en matière de voyageurs transportés, font-ils savoir jeudi soir par l'intermédiaire de la CGSP.

Coronavirus: les TEC wallons contestent les mesures du déconfinement
©BELGA
BELGA

Les agents des TEC wallons contestent les normes imposées en matière de voyageurs transportés, font-ils savoir jeudi soir par l'intermédiaire de la CGSP. 

"Tous les travailleurs du Groupe TEC sont inquiets pour leur santé et celle des usagers, car aucune étude scientifique à l'heure actuelle ne peut garantir que le port du masque peut protéger de manière efficace", relaye le syndicat soulignant que "la promiscuité dans les bus, imposée par le gouvernement wallon est inacceptable".

Dès lors, la CGSP demande qu'une série de mesures soient revues à la baisse, dès le 4 mai: 12 personnes dans un bus Standard (1 personne par banquette) au lieu de 19, 18 personnes dans un bus articulé à la place de 26 et 20 personnes dans un tram et non pas 25.

Il faut "un système de protection complet et efficace dans les plus brefs délais. Dans le cas contraire, le nombre de voyageurs à bord des véhicules restera inchangé", ponctue le syndicat.