André Antoine s'oppose au péage à Bruxelles: "Un racket qui pourrait coûter 2.500 euros par an aux navetteurs"

Le député wallon André Antoine (CDH) craint ce qu’il appelle un "racket" du gouvernement bruxellois.

André Antoine s'oppose au péage à Bruxelles: "Un racket qui pourrait coûter 2.500 euros par an aux navetteurs"
©dr
À Bruxelles, le gouvernement régional dirigé par Rudi Vervoort (PS) a, dans ses cartons, un projet de péage pour permettre l’accès à la capitale. Une expérience pilote pourrait d’ailleurs être menée dès l’année 2021. Pour le député wallon et ancien ministre André Antoine (CDH) ce projet est un véritable problème. "Le gouvernement bruxellois a commandé une...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité