La STIB condamnée pour discrimination fondée sur les convictions religieuses et le genre

La société de transport bruxelloise doit renoncer à "la laïcité exclusive" et autoriser le port du voile.

Vie quotidienne a Bruxelles en confinement.
©BELGAIMAGE
C’est un pavé dans la mare que vient de jeter le tribunal du travail francophone de Bruxelles. Dans une décision rendue lundi, le tribunal a condamné la Stib pour discrimination fondée sur la religion et sur le genre. L’instance bruxelloise demande à la société de transport public...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet