Des centaines de passagers bloqués des heures à Zaventem: "Des conditions parfaites pour attraper le Covid"

À cause d'un souci au contrôle des passeports, des centaines de personnes ont dû faire la queue pendant plusieurs heures avant de pouvoir quitter l'aéroport bruxellois. Le problème a cependant été résolu aux alentours de 15h.

Des centaines de passagers bloqués des heures à Zaventem: "Des conditions parfaites pour attraper le Covid"
©Twitter @de Rassenfosse Chris

Les voyageurs de retour d'un pays hors de l'espace Schengen ont du s'armer de patience ce vendredi après avoir atterri à Brussels Airport. D'après Het Laatste Nieuws et divers témoignages sur Twitter, des centaines de passagers sont restés bloqués durant plusieurs heures au contrôle frontière (contrôle des passeports), entre la porte de débarquement et la salle de récupération de bagages. D'après l'aéroport, ce genre d'attente n'arrive jamais, mais ce vendredi, un flux trop important de voyageurs revenant d'un pays hors espace Schengen a visiblement été la cause de ces longues files. "C’est la police fédérale qui a la responsabilité du contrôle des passeports, auxquels s’ajoute le contrôle des Passenger Locator Forms (manuel ou digital) exigé dans le cadre des mesures Covid. Toutes ces vérifications prennent du temps", s'explique Brussels Airport, qui souligne que le problème a duré deux heures et a été réglé aux alentours de 15h30.

Mais les voyageurs agacés se sont plaint sur les réseaux sociaux entre-temps, dénonçant des "des conditions parfaites pour attraper le coronavirus". "C'est pénible", "Tous les documents ont déjà été contrôlés au départ", "Faire la queue pendant 2 heures à l'aéroport et toujours pas atteint la douane... Des enfants qui pleurent, des gens épuisés qui se disputent, qui reçoivent leur sms de demande de test Covid pendant qu'ils font la queue...", ont déploré des internautes.

Selon eux, le gros problème a surtout été le manque de communication de la part du personnel de l'aéroport: "La communication était également très mauvaise. Bien que la police ait été sympathique, nous n'avons pas du tout été tenus au courant. Nous n'avions aucune idée du temps que cela prendrait ni de la raison d'un tel retard". De son côté, Brussels Airport affirme cependant avoir fait appel à des volontaires (puis du personnel de l'aéroport) pour informer et guider les gens, et également distribuer des bouteilles d'eau. "N'oublions pas non plus que tous les passagers transitant par Brussels Airport (départ ou arrivée) doivent être soit testés soit vaccinés contre le Covid, et tous portent le masque", ajoute également un membre du personnel de l'aéroport, en réponse aux personnes bloquées craignant d'attraper le coronavirus.

Malgré tout, plusieurs voyageurs ne décolèrent pas. "Imaginez que vous arrivez en tant que voyageur international et que vous faites cette expérience. Vous pouvez accrocher autant de panneaux avec 'Bienvenue en Belgique' que vous voulez, mais (cette situation) n'est pas une bonne publicité pour notre pays", a témoigné un passager auprès de Het Laatste Nieuws. "Quelle honte, j'ai été dans les aéroports de Barcelone, Manchester, Lille, Marseille pendant cette pandémie et maximum 10-15 minutes pour entrer dans le pays. Plus de 2 heures de queue ici. C'est scandaleux", s'est emporté un autre sur Twitter.