Les cliniques Saint-Luc déploient l’armada contre le projet flamand de fermeture du boulevard de la Woluwe

"On frappera haut et fort si le politique ne donne pas suite à nos sollicitations ou si on ne nous dit pas quelles seront les prochaines étapes du projet", avertit Renaud Mazy. Le patron des cliniques universitaires Saint-Luc n’est pas du genre à tourner autour du pot lorsqu’il s’agit de défendre les intérêts de son institution et des 6 200 membres qui la composent.

Renaud Mazy
©JEAN LUC FLEMAL
Dans le viseur, précisément, ce grand chantier mené par la Région flamande qui ambitionne de réaménager le ring autoroutier autour de Bruxelles pour le rendre plus fluide et sécurisé. Parmi les projets en gestation, figure celui qui entend supprimer l’échangeur entre le...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité