Reprise du trafic ferroviaire entre Bruxelles-Nord et Bruxelles-Schuman, 80 interventions à Liège et des arbres arrachés: le point sur les intempéries région par région

Les intempéries ont fait de sérieux dégâts matériels cette nuit en Belgique. Etat des lieux de la situation.

Reprise du trafic ferroviaire entre Bruxelles-Nord et Bruxelles-Schuman, 80 interventions à Liège et des arbres arrachés: le point sur les intempéries région par région
©Reporters / QUINET
BELGA

Soixante-trois interventions des pompiers bruxellois en raison des intempéries de jeudi

Le bilan final des interventions des pompiers bruxellois pour les intempéries de jeudi se chiffre à 63, a indiqué, jeudi, le porte-parole du Service d'Incendie et d'Aide médicale urgente (SIAMU) de Bruxelles, Walter Derieuw. Les pompiers bruxellois sont intervenus pour 25 arbres déracinés, 17 chaussées inondées en raison d'avaloirs bouchés - dont le tunnel Stéphanie - et 18 objets divers ballotés par le vent, notamment des câbles, des bâches, des tuiles, etc. Ils sont aussi intervenus pour trois infiltrations d'eau chez des particuliers.

Aucun blessé n'a été à déplorer durant ces interventions, rendues nécessaires en raison des vents forts et des pluies engendrés par la tempête Aurore.

Reprise du trafic ferroviaire entre Bruxelles-Nord et Bruxelles-Schuman

La circulation des trains, interrompue entre les gares de Bruxelles-Nord et de Bruxelles-Schuman après la chute d'un arbre en raison des rafales de vent sur la caténaire à hauteur de Josaphat (Schaerbeek), a repris dans les deux sens, a indiqué Infrabel jeudi en début d'après-midi. Les trains impactés, soit dix par heure, avaient été déviés via les lignes 139 (Louvain-Ottignies) et 36 (Liège-Bruxelles).

La pluie et les routes glissantes ont compliqué l'heure de pointe

La pluie et les routes glissantes ont rendu le trafic automobile particulièrement compliqué jeudi matin. Le centre flamand du trafic parle d'environ 250 km de file, sans incident majeur néanmoins. L'heure de pointe matinale semble avoir commencé plus tôt que d'habitude puisqu'à 7h, le centre enregistrait déjà plus de 100 km de file. A 9h, il y avait encore environ 200 km de file.

Il semble qu'il s'agisse de l'heure de pointe matinale la plus dense de l'année mais une absolue certitude à ce sujet ne pourra être obtenue que demain/vendredi quand toutes les données auront été traitées et vérifiées.

Les pompiers de la province de Luxembourg sont les plus sollicités

Les pompiers avaient déjà effectué près de 200 interventions en province de Luxembourg sur la nuit et en début de journée jeudi, principalement pour des dégagements de branches et d'arbres tombés sur les routes, suite aux intempéries, indique le Cozilux, le dispatching central de la zone de secours Luxembourg. Aucun gros dégât n'est toutefois à signaler et aucun blessé n'est à déplorer. Les pompiers ont aussi été sollicités pour des toitures envolées. L'ensemble du territoire provincial est touché. Une baisse de l'intensité des vents est néanmoins constatée jeudi en début de journée.

Les bruxellois ont eu du travail en raison des vents forts

Les pompiers bruxellois sont intervenus à 23 reprises dans la nuit de mercredi à jeudi en raison des vents forts et des pluies engendrés par la tempête Aurore, indiquent les hommes du feu jeudi matin. Il s'agissait de 14 arbres déracinés, deux rues inondées et de la présence de sept objets pouvant représenter un danger.

80 interventions à Liège

Les pompiers de Liège sont intervenus environ 80 fois depuis le début de la nuit de mercredi à jeudi à cause des rafales de vent dans leur zone, ont-ils indiqué jeudi matin. Il s'agit principalement d'opérations de tronçonnage. Les hommes du feu liégeois sont intervenus dans la nuit de mercredi à jeudi du côté de Sprimont, Esneux, Engis, Chaudfontaine, Villers-le-Bouillet, Wanze, Verviers et Clavier pour du tronçonnage. À cause des rafales de vent, des branches sont notamment tombées sur des câbles électriques ou sur la route, bloquant la circulation.

Entre 02h00 et 06h30 jeudi matin, les pompiers de Liège étaient intervenus environ à 40 reprises dans ces régions. A 09h00, les hommes du feu liégeois comptaient 40 interventions en plus.

Les pompiers de Liège étaient toujours sollicités pour des interventions du même type, jeudi vers 09h30.

Selon l'Institut royal météorologique, des rafales de plus de 70 km/h pourraient encore avoir lieu jeudi, dans l'après-midi, sur la province de Liège. Cette dernière reste en alerte jaune jusqu'à 16h00 jeudi.

Namur: une centaine d'interventions

Les pompiers de la province de Namur sont intervenus plus d'une centaine de fois depuis jeudi matin en raison des intempéries, indiquent les responsables des différentes zones de secours. Les appels ont débuté vers 05h00 du matin et concernaient essentiellement des chutes d'arbres et de branches en raison des fortes rafales de vent.

La zone NAGE (Namur, Andenne, Gembloux, Eghezée) a totalisé une trentaine d'appels, celle de Dinaphi (Dinant, Philippeville) une trentaine également et celle du Val de Sambre une quarantaine.

Une trentaine d'interventions liées au vent en zone Dinaphi, une vingtaine en Wallonie-Picarde

Une trentaine d'interventions ont déjà été réalisées, depuis très tôt ce jeudi matin, par les pompiers en zone Dinaphi (Dinant/Philippeville) indique le porte-parole Patrice Liétart. Il s'agit essentiellement d'arbres sur la chaussée. "Nous avons encore une dizaine d'interventions en attente. Géographiquement, une grande partie de la zone est impactée", précisait-il peu avant 8h00.

Des vents tempétueux ont frappé le Hainaut occidental la nuit de mercredi à jeudi. Les pompiers sont sortis à une vingtaine de reprises. On ne déplore aucun blessé. Les interventions étaient toujours en cours vers 07h00. Des vents violents ont frappé la Wallonie picarde cette nuit, essentiellement dans les régions d'Ath, Lessines, Frasnes, Bernissart et Péruwelz. Le Tournaisis a été concerné dans une moindre mesure tandis que la région de Mouscron a été épargnée.

Avec des pointes à 87km/h, c'est la région d'Ath qui a le plus souffert. Les interventions des pompiers de Wapi ont débuté vers 01h30 du matin et se poursuivent. Les pompiers sont principalement intervenus pour des opérations de tronçonnage d'arbres et de feuillus qui entravaient la voie publique ainsi que pour des câbles et fils électriques tombés au sol.

Une voiture a également été détruite à la suite de la chute d'un arbre. Il n'y a pas eu de blessé.

Une quinzaine d'interventions pour les pompiers carolos

Les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est sont intervenus à une quinzaine de reprises pour des interventions liées aux fortes rafales de vent pendant la nuit de mercredi à jeudi, ont-ils indiqué. "C'était principalement pour des branches tombées sur la route", a précisé la zone de secours.

Un arbre s'est également abattu sur une voiture rue du Tombois à Montigny-le-Tilleul

80 appels à Anvers, surtout pour des arbres arrachés

Le temps très venteux a causé quelques dégâts dans la ville d'Anvers au cours de la nuit de jeudi à vendredi. Les pompiers de la zone Anvers également actifs à Wijnegem et Zwijndrecht, en étaient déjà vers 8h30 à 80 appels. "Il s'agit essentiellement d'arbres arrachés et de grosses branches emportées par le vent", explique le porte-parole Kristof Geens. "Ce qui est logique car les branches sont encore feuillues et cela augmente leur poids et leur prise au vent". Des embarras de circulation étaient ainsi signalés Frankrijklei. La circulation du tram est elle aussi perturbée. Les lignes 3, 5 et 8 ont dû être déviées ou amputées un moment à cause d'un arbre ou d'une branche tombés sur les infrastructures