À Bruxelles, 12% des véhicules causent la moitié de la pollution par particules fines

Selon une étude réalisée sur 130 000 véhicules à Bruxelles, les émissions réelles des voitures diesel sont bien plus élevées que les limites fixées lors des homologations.

À Bruxelles, 12% des véhicules causent la moitié de la pollution par particules fines
©BELGA
Quelque 9 000 décès par an, dont 1 000 en région bruxelloise. C’est ainsi que Louise Duprez, du Bureau européen de l’environnement à Bruxelles, quantifie l’effet de la pollution de l’air sur la santé de la population. Le constat n’est pas neuf. Il a poussé le gouvernement bruxellois, comme d’autres capitales...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité