Les scan-cars à nouveau condamnées

Elles ne distinguent pas une voiture qui s’arrête une minute de celle qui se gare vraiment.

Les scan-cars à nouveau condamnées
©GUILLAUME JC
S. Po.
Le système des scan-cars, ces voitures équipées de caméra qui contrôlent le stationnement, est une nouvelle fois mis à mal. Un juge de paix de Genk vient d'acquitter un prêtre qui a dû payer des frais de stationnement alors qu'il s'était arrêté pour poster une lettre, rapportent nos confrères du Nieuwsblad. C'est juste à ce moment-là...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité