Le bout du tunnel dans le chantier de l’Oosterweel ?

La liaison Oosterweel, en vue du bouclage du ring d’Anvers, semble enfin sur la bonne voie. Le chaînon manquant au bouclage du ring d’Anvers devrait sauver la Métropole de l’asphyxie routière. Manu Claeys, acteur clé du projet, explique ce qui a permis de relancer le “chantier du siècle”, fondamental pour le nord du pays.

Le bout du tunnel dans le chantier de l’Oosterweel ?
©BELGA
Germaniste passionné par les États-Unis, où il obtint un master en anglais, Manu Claeys commence sa carrière dans l'édition avant de s'engager dans des comités de quartier notamment à Borgerhout (Anvers), où il habite avec son épouse. Tout ce qui touche à la mobilité urbaine - y compris les aspects durables et environnementaux...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité