Les routes belges un peu plus chargées depuis la mi-février

La congestion sur les routes belges a augmenté depuis mi-février, selon le tableau de bord de la mobilité belge (Belgian Mobility Dashboard) établi par la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) et le Febiac, la fédération du secteur automobile.

Les routes belges un peu plus chargées depuis la mi-février
©FLEMAL JEAN-LUC
Belga

Il en ressort également que, étonnamment, c'est le vendredi qui est le jour le plus congestionné de la semaine.

La hausse de la congestion est sans doute liée à la fin du télétravail obligatoire depuis le 7 mars mais aussi à des travaux routiers sur les grands axes, observe-t-on. "Cependant, les mois à venir nous montreront si cette tendance persiste, car d'autres paramètres devraient avoir un impact sur notre mobilité: le caractère structurel du télétravail, l'engouement pour les trains suite à la hausse des prix de l'énergie et du carburant, ainsi que la multiplication des vélos et des trottinettes dans les villes", commentent la FEB et la Febiac.

Les deux organisations déplorent "l'augmentation du coût sociétal" qui va de pair avec l'augmentation des congestions routières. Elles estiment que les embouteillages "ont déjà coûté 901 millions d'euros cette année, soit une augmentation de 6% par rapport à 2021".

Sur le même sujet