Entre 700 et 800 personnes ont passé la nuit dans un Thalys à Bruxelles-Midi

Entre 700 et 800 personnes ont passé la nuit de vendredi à samedi dans un train Thalys "dortoir" en gare de Bruxelles-Midi après l'accident qui a bloqué la ligne à hauteur de Tournai pendant la journée et a occasionné la suppression de six trains en soirée.

Belga
Entre 700 et 800 personnes ont passé la nuit dans un Thalys à Bruxelles-Midi
©belga

Entre 700 et 800 personnes ont passé la nuit de vendredi à samedi dans un train Thalys "dortoir" en gare de Bruxelles-Midi après l'accident qui a bloqué la ligne à hauteur de Tournai pendant la journée et occasionné la suppression de six trains en soirée. Le trafic entre la capitale belge et Paris a repris normalement samedi matin, avec toutefois encore quelques retards, et certains voyageurs ont déjà pu prendre la direction de l'Allemagne ou de la France, a indiqué une porte-parole de l'entreprise ferroviaire. Un train Thalys, qui reliait la gare de Bruxelles-Midi à celle de Paris-Nord, est resté à l'arrêt une partie de l'après-midi et de la soirée de vendredi en raison d'un problème technique après avoir heurté un animal. L'électricité a dû être coupée, des milliers de passagers sont restés bloqués dans des trains jusque tard dans la soirée et le trafic n'avait finalement pu reprendre sur la ligne que peu avant 21h30.

Si les voyageurs qui étaient bloqués sur le trajet après être déjà partis ont bien été amenés à Paris-Nord, l'entreprise ferroviaire a toutefois dû annuler six trains au départ de Bruxelles-Midi et six autres depuis Paris, car ils n'auraient pas pu passer la frontière entre la Belgique et la France avant 22h30 et que des travaux sont effectués de nuit sur cette ligne à grande vitesse.

En conséquence, les clients restés à Bruxelles, tout comme ceux bloqués à Paris, ont eu le choix entre loger à l'hôtel (et se faire rembourser leur nuitée), rentrer chez eux s'ils habitaient à proximité (avec un remboursement des frais de taxi) ou patienter dans plusieurs rames de Thalys afin d'avoir un endroit sûr et calme où dormir. Entre 700 et 800 personnes ont retenu cette dernière option à Bruxelles.

Ce samedi matin, 200 de ces passagers ont déjà pris la direction de l'Allemagne à bord d'un train ICE et 400 autres ont été acheminés vers Paris avec le premier Thalys de la journée, qui s'est élancé peu avant 7h45. Pour les 200 voyageurs restants et ceux qui ont trouvé une solution pour passer la nuit ailleurs que dans la rame dortoir, l'entreprise a renforcé son offre de transport durant toute la journée, par exemple en mettant des trains en double (deux trains sont accrochés l'un à l'autre au lieu de n'en avoir qu'un seul). Les trains de ce samedi étaient complets, à en croire la communication de Thalys vers les voyageurs sur Twitter.

Thalys s'excuse auprès des voyageurs touchés, reconnaissant que les conditions de voyage ne sont pas idéales. L'entreprise leur remboursera leurs billets à 100% en cash ou à hauteur de 250% s'ils optent pour des e-vouchers.

Déjà affectée par d'autres incidents, la société ferroviaire avait réduit ses fréquences en annulant jusqu'à début septembre environ 10% de ses trains pour pouvoir réparer deux rames.