"Chaque minute compte pour sauver une vie": la mise en garde des pompiers par rapport au nouveau plan de circulation bruxellois

Éric Labourdette, président du syndicat SLFP pour les pompiers de Bruxelles, a appelé vendredi au report du plan de circulation "Good Move", entré en vigueur le 16 août en région bruxelloise.

"Chaque minute compte pour sauver une vie": la mise en garde des pompiers par rapport au nouveau plan de circulation bruxellois
©BELGA

Il a affirmé être inquiet, car les temps de trajet des véhicules de pompiers se sont allongés depuis la mise en pratique du plan. Cette situation pourrait être plus problématique encore après la fin de la période des vacances, lorsque le trafic reprendra, selon le syndicaliste. "Ce plan vise à empêcher le trafic de transit dans le pentagone, en obligeant les automobilistes à rester sur la petite ceinture. Or, la petite ceinture est à l'arrêt en raison des travaux dans le tunnel Trône. C'est fait pour limiter la pollution, ce qui est une bonne chose, mais on obtient l'effet inverse puisque tout est embouteillé", a déclaré M. Labourdette. Le syndicaliste a notamment déclaré que mercredi, des véhicules des pompiers, de retour d'une intervention à Molenbeek-Saint-Jean, ont mis 40 minutes pour le trajet de deux kilomètres les séparant de la caserne, avenue de l'Héliport à Bruxelles.

"C'est du temps durant lequel nos véhicules sont indisponibles", a-t-il expliqué, disant s'inquiéter des conséquences d'un allongement des temps de trajet pour se rendre sur les lieux d'intervention. "Il faut se mettre à la place du chauffeur, qui conduit à vive allure, sirène hurlante, un camion de plusieurs tonnes avec cinq pompiers à l'arrière sous sa responsabilité et qui entend sur sa radio des informations sur l'incendie en cours. Se retrouver bloqué dans la circulation, cela génère un état de stress énorme", a affirmé M. Labourdette. "Chaque minute compte pour sauver une vie et il faut que les représentants politiques à Bruxelles le comprennent."

Sur le même sujet