Le rail sera bien en grève trois jours la semaine prochaine

Les syndicats maintiennent leur préavis. L’ampleur de la mobilisation et des perturbations sera communiquée dimanche et lundi.

La SNCB lancera en 2023 un numéro d'urgence pour demander de l'aide par SMS
Le rail sera bien en grève trois jours la semaine prochaine ©BELGA

La réunion de concertation n’aura pas su les convaincre. Les syndicats du rail en front commun ont maintenu leur préavis de grève pour le mardi 29 novembre. HR Rail, le département des ressources humaines de la SNCB et d’Infrabel, confirme l’information et précise qu’un plan de circulation alternatif sera défini une fois que l’ampleur exacte de la mobilisation sera connue.

Grève en vue sur le rail le 29 novembre

Le mouvement de grogne des conducteurs de train prévu les 30 novembre et 1er décembre est lui aussi confirmé. Il s’agit ici d’une action différente de la première qui ne concerne ici que le personnel de conduite de la SNCB. Cette grève devrait concerner moins de travailleurs mais pourrait bien bloquer une partie des trains mercredi et jeudi. Là encore, la SNCB attend le comptage officiel des grévistes avant d’établir un plan de transport alternatif, qui sera communiqué lundi.

Fin d’année sous pression pour le rail belge

Les principaux syndicats déplorent les conditions de travail qui se dégradent et le manque de cohérence entre les ambitions affichées pour le rail et les budgets dégagés par le gouvernement fédéral. Du côté des conducteurs de train, on estime que les propositions faites par la direction pour alléger le rythme de travail sont insuffisantes.

HR Rail veut entamer les discussions autour d’un nouvel accord social - réclamé depuis deux ans - le plus rapidement possible, mais après la conclusion des contrats de gestion des entreprises ferroviaires, qui devrait arriver avant la fin de l’année. Le service de relations humaines avait aussi annoncé 300 recrutements supplémentaires l’an prochain, portant à 1600 le nombre de nouveaux travailleurs pour l’année 2023.